Photo illustration

Le Secretary for Public Service (SPS) Swaminathan Ragen invite les Supervising Officers du ministère de la Fonction publique à renforcer les mesures de sécurité sur les lieux du travail afin de barrer la route à la COVID-19 dans le cadre d’une potentielle deuxième vague. Ce faisant, « c’est la population qui sera protégée », souligne le SPS dans une circulaire. Il ajoute que jusqu’ici, Maurice « a géré avec succès la pandémie », et ce, grâce particulièrement aux mesures préventives et au comportement des citoyens, des fonctionnaires et des “frontliners”.

« Government was therefore, able to act with foresight to consolidate our general state of response », poursuit le SPS dans la circulaire. Il devait rappeler dans ce contexte que plusieurs pays « sont en train de faire face à une 2e, voire à une 3e vague » de la pandémie. « Dans certains pays, et plus particulièrement en Europe, la situation est jugée alarmante et les gouvernements n’ont d’autre choix que d’appliquer un confinement national », dit-il.

Il insiste ainsi que l’importance d’appliquer les gestes barrières. « It is extremely important that all precautionary measures already adopted are strictly observed and renforced in order to enhance safety any world places and protect our population », insiste-t-il. Et de lancer ainsi un appel aux Supervising Officers pour que ces derniers s’assurent que le protocole d’hygiène soit observé scrupuleusement. Cela comprend le port du masque, la prise de température et le maintien de la distanciation sociale dans tous les ministères et départements, dit-il.

Par ailleurs, le SPS a émis une deuxième circulaire à propos de la Road Safety March prévue pour le 18 novembre, et qui débutera à 11h30 au Champ-de-Mars. « In this contexte, I am making an apeal to all colleagues Supervising Officers to arrange, subject to the exigencies of the Service, for the realease of their staff to participate in the March », dit-il. A noter que cette marche est organisée par le ministère du Transport et s’inscrit dans le cadre du World Day of Remembrance for Road Traffic Victims.