• Business Mauritius appelle à la solidarité de tous avec la réouverture des frontières du 1er octobre

Depuis la première vague de Coronavirus en mars de l’année dernière, Maurice aura enregistré 99 décès « akoz Covid » même si le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, continue à parler de 37 décès directement liés au virus. Ainsi, hier a vu survenir un nouveau cas fatal sans que le ministère ne donne de détails précis dans quel hôpital avait été traitée cette nouvelle victime ou encore son adresse. Par ailleurs, le cadenas appliqué sur les tests de dépistage depuis le début de ce mois, le nombre de cas pour les dernières 24 heures s’élève à 160 pour les dernières 24 heures, soit sous la barre des 200 quotidiennement depuis dimanche dernier.

Que ce soit à l’Hôtel du Gouvernement ou au sein du sein du secteur privé, notamment Business Mauritius, l’accent est mis sur la réouverture des frontières à partir du 1er octobre prochain. Lakwiznn du Prime Minister’s Office tente de conjurer les retombées néfastes pour le tourisme de la décision des États-Unis en classant Maurice dans la catégorie de pays à haut risque (catégorie 4) en se trompant volontairement et politiquement de cible et en s’attaquant de manière sournoise, dans certains cas, et frontale dans d’autres, à la presse.

Tout en évitant de faire usage d’un ton agressif, Business Mauritius lance un appel à la solidarité de la population dans la conjoncture en vue de donner la chance à la réouverture des frontières. « Business Mauritius croit fermement que la population a un rôle prépondérant à jouer afin d’assurer la réussite de cette étape cruciale dans la relance économique. Elle lance un appel à la population à faire preuve de patriotisme, car c’est en étant solidaire et responsable que le pays parviendra à contenir le virus », souligne le secteur privé dans un communiqué émis tard dans la soirée d’hier.

« Malgré la hausse récente du nombre de cas positifs, Business Mauritius a pris note que le nombre de cas symptomatiques graves est stable. Elle a aussi l’assurance des services de santé publique que ceux-ci sont toujours en mesure de soigner les patients gravement atteints de la Covid-19. De leur côté, certains établissements de santé privés sont aussi en mesure de prendre en charge les patients et sont en cours de discussion avec les autorités », ajoute Business Mauritius en évoquant la campagne vaccinale.

En conclusion, le secteur privé demande aux entreprises et aux employés de continuer à agir de manière responsable en respectant à la lettre les protocoles sanitaires mis en place. « Business Mauritius recommande ainsi que le télétravail soit privilégié dans la mesure du possible et que les gestes barrières sur le lieu de travail soient maintenus. Protégeons-nous, protégeons les autres afin de réussir la réouverture de nos frontières, étape déterminante pour la relance économique », fait-on comprendre.