Le fils d’un septuagénaire, décédé, hier au Ward 10 du PMOC : « Papa finn admet negatif, linn desede positif o Kovid »

Avec le centre de traitement au Covid-19 de l’hôpital ENT débordé, la conversion de certaines parties du Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) pour accueillir des cas contaminés provoque de sérieuses appréhensions. Du moins, chez des patients fréquentant l’hôpital Victoria à Candos et principalement ceux admis à la salle 10. Un des derniers décès au Covid-19, non déclaré à hier soir par le ministère de la Santé, un septuagénaire, Joseph Benjamin Coret aussi connu comme Reshad, avait été  admis dans cette salle où plusieurs cas positifs ont été placés depuis quelque temps.

Cet habitant d’Avenue Ollier à Quatre-Bornes avait des soucis de santé et avait été admis dans un premier temps à la salle XV de l’hôpital de Candos il y a plus d’un mois. « Papa fin admet lopital negatif, lin desede positif ar Kovid », confie son fils, Jameel inconsolable. Ce cas vient confirmer un « trend » inquiétant en termes de décès au cours de ces derniers jours.

La situation sanitaire à l’hôpital Victoria à Candos devient de plus en plus préoccupante avec notamment le Covid-19 qui a fait une nouvelle victime hier matin à Maurice. Reshad Coret, un patient admis au Ward 10 de l’hôpital Victoria, est décédé à 6h15 du matin après avoir contracté le virus au sein même de l’établissement médical.

D’ailleurs, l’absence de communication de la part du ministère de la Santé sur ce décès interpelle notamment en ce qui concerne le nombre de décès lié au Coronavirus passé sous silence radio.  Avec les cas continuellement en hausse, soit 402 au total enregistrés hier, l’on note une grosse affluence aux abords des Covid Testing Centres dont celui de l’hôpital Victoria.

A ce rythme, patients admis et ceux qui effectuent des traitements spécifiques aussi bien que leurs proches, appréhendent une « crosscontamination » du Coronavirus dans cet établissement de santé. Le dernier décès en date interpelle plus d’un.

« Mo papa ti ena bann problem lasante. Li ti ena problem brons ek poumon. Li fin admet lopital Candos depi impe lontan, plis ki enn mwa an touka », confient des proches de  la famille du septuagénaire. Les responsables de l’hôpital ont pris contact avec la famille il y a un peu plus d’une semaine pour informer que Reshad Coret avait contracté le virus.

« Papa ti admet lopital negatif, linn desede positif. Kan li ti rant lopital, ti fer tes ek li. Zot ti gard li dan enn lasal separe pandan de zour. So tes ti negatif, lerla zof finn met li dan lasal kinz. Li vre ki mo papa ti ena konplikasion lasante. Me li pa ti ena Covid », poursuit le fils de la victime. Il explique aussi que son père avait été transféré de la salle 15 à la salle 10 ou se trouvent, selon lui, plusieurs patients positifs.

« Lopital finn telefone gramatin finn dir ki mo papa finn desede ek li positif ek nou finn bizin respekte protokol saniter pou so fineray », poursuit Jameel Coret. Le corps de la victime devait être transporté de l’hôpital hier comme convenu avec ses proches au cimetière de Bigara à 14h mais les proches ont dû attendre plus d’une heure sans qu’aucune information ne soit relayée pour expliquer le retard.

« Deza pa pe dir mem laverite ki dimoun pe mor ar Kovid, ou trouv sa normal fer fami atan plis ki 1hr tan dan simtier atan lekor ? », se demande le fils. Ce dernier ne cache pas son agacement que son père ait été contaminé à l’hôpital Victoria. « Vinn lopital pou gagn tretman e non pa pou gagn malad ek mor. Bizin kone si pe pran mem prekosion ki bizin konsernan ban patient. Eski dezinfeksion pe fer kouma bizin », laisse-t-il entendre.

Il y a aussi eu le décès lundi d’une dame à l’hôpital ENT qui était initialement admise à l’hôpital Victoria pour son traitement de radiothérapie. Cette quinquagénaire avait été contaminée alors qu’elle était entre les mains des responsables de l’hôpital. Idem pour le cas de la septuagénaire décédée samedi dernier. Cette dernière qui souffrait d’un cancer aurait elle aussi positivé alors qu’elle était admise à la salle B9 de l’hôpital Candos.

La succession de ces cas commence à créer la panique chez des patients qui y sont actuellement admis et ceux qui s’y rendent pour leurs traitements. « Nepli ena konfians. Kouma pou kapav al lopital ek al trap virus laba », s’interrogent des proches des malades. Certains se demandent si les gestes barrières sont respectés ou encore si la désinfection se déroule comme il doit être. Mais il y a aussi ceux qui appréhendent que malgré toutes les précautions, la « Cross Contamination » du virus à l’hôpital Victoria est désormais hors contrôle.    

Photo :

La Cause of Death de Reshad Coret indique que la victime souffrait du Covid-19 alors que la Santé de Jagutpal n’a rien dit sur ce cas depuis hier matin