- Publicité -

(Covid) 3 infirmiers dans un état critique : « Nou bann staff pe mor! », scande le syndicat

Ils sont sur le champ de bataille contre la Covid-19. Et parmi leur rang, trois infirmiers testés positifs se trouvent dans un état critique. Information fournie par la Nurses’ Union, en conférence de presse ce mardi 16 novembre.

- Publicité -

L’inquiétude est montée d’un cran au sein du personnel hospitalier suite au décès dû à la Covid-19 d’un Healthcare Assistant affecté à l’Area Health Centre de Rivière-du-Rempart.

« Nou pe trouv lamor an fas. Nou bann staff pe mor », déplore le président Naseer Essa, qui animait cette rencontre à Port-Louis. Les membres du syndicat brossent un tableau sombre pour les employés du secteur médical : « Nou demann lotorite tret nou kouma imin ».

Horaires intensifs, manque de personnel, nombre de contaminations élevé, entre autres, provoquent de plus en plus de « burn-out » chez les employés, dénonce le syndicaliste. Les infirmiers se disent dépassés par les événements.

« Pe inpoz staff al travay lopital ENT 24h lor 7 zour », déplore le porte-parole. Il explique que, pour l’heure, un roster approprié n’a toujours pas été mis ne place pour les employés. Le syndicaliste réclame plus de considération des autorités à leur égard : « Nou ankor pe travay lor trial and error. Donn incentive pou kapav travay ».

Face à cette situation alarmante, l’union réclame une rencontre urgente avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, afin d’exposer leurs conditions de travail et de trouver des solutions adéquates à leur tourmente. « C’est un cri du coeur des 3 000 infirmiers », a déclaré le président.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour