Photo d'illustration

Des activistes contre la maltraitance des animaux montent au créneau pour un combat commun contre la MSAW (Mauritius Society for Animal Welfare), réclamant la dissolution de l’entité et la création d’une toute nouvelle, dotée d’un plan stratégique pour une meilleure prise en charge des animaux à Maurice.

Depuis plusieurs années, des vidéos et photos montrant des animaux recueillis par la MSWA victimes d’un traitement jugé barbare sont en circulation sur les réseaux sociaux. A cet effet, des activistes se sont rejoints pour s’opposer aux pratiques au sein de cet organisme.

Une lettre a été adressée en ce sens vers fin décembre à l’Attorney General, Maneesh Gobin.

Ces activistes, qui ont retenu les services de l’avocat Shakeel Mohamed, condamnent la politique de ‘catch and kill’ de la MSAW, et réclament la résiliation du contrat du gouvernement auprès de l’organisme.

Demandant la création d’une nouvelle entité, ils souhaitent un financement à hauteur de Rs 4 M par mois, au lieu de Rs 2 M pour des campagnes de stérilisation et la maintenance de sanctuaires pour des centaines d’animaux abandonnés. La réforme de la loi sur le bien-être des animaux à Maurice est également souhaitée.

Parmi les autres points soulignés dans cette lettre : le rétablissement de relations officielles avec l’association Humane Society International, qui lutte contre la cruauté envers les animaux à travers le monde.

Les activistes soutiennent, en outre, que tous les membres du conseil d’administration de la nouvelle entité travailleront « sur une base 100% bénévole ».

Cette nouvelle organisation présentera des chiffres annuels ainsi que des comptes de gestion trimestriels au ministère. Les comptes seront aussi publiés sur leur site web. Engagés dans un but commun, ces activistes attendent une réponse du ministre dans les plus brefs délais.