Le directeur de Samlo Koyenco Steel Co Ltd, Mahen Gowressoo, se dit disposé à prendre en charge l’épave du vraquier Wakashio. Il a adressé lundi une lettre au Premier ministre, Pravind Jugnauth. Interrogé à ce sujet, il a déclaré que le gouvernement pourrait mettre à sa disposition l’épave pour qu’il puisse la recycler en barres de fer. « Au lieu de jeter l’épave au fond de l’océan, causant du tort à l’environnement, il serait approprié que le gouvernement la mette à notre disposition, comme cela a été le cas pour l’huile lourde, où les gens ont été appelés à en prendre possession pour la recycler », déclare-t-il.

Il affirme également disposer des moyens de transport adéquats pour transporter le métal du Wakashio jusqu’à sa fonderie. Une fois celui-ci transformé, a-t-il dit, les barres de fer seraient alors vendues sur le marché local. Et de souligner que le pays « aura des barres de fer pour dynamiser le secteur » de la construction. « Nous savons tous que le gouvernement compte beaucoup sur le secteur de la construction pour relancer l’économie », a-t-il déclaré.

Pour le moment, il dit constater un ralentissement dans le secteur de la construction. « Il n’y a que des projets “on-going” pour le moment. Je pense qu’avec l’ouverture prochaine des frontières les choses vont redémarrer. Je constate pour l’heure un ralentissement également dans la construction des maisons individuelles », souligne le directeur de Samlo Koyenco.