« Dan lalwa, pa’nn mete ki enn avoka kapav al konsey klian a domisil. Nou’nn fer seki bizin fer », a soutenu le DCP Jhugroo, répondant ce samedi à la polémique entourant l’interpellation de l’avocat Roshi Bhadain, intervenue hier en zone rouge.
De son côté, Me Roshi Bhadain affirme n’avoir pas été pris en contravention lors d’un contrôle routier, le vendredi 19 mars, dans la zone rouge. Toutefois, le DCP Krishna Jhugroo maintient le contraire, notamment lors d’une intervention sur les ondes d’une radio considérée comme proche du gouvernement.
Très critique envers le gouvernement, Roshi Bhadain, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, concède avoir été arrêté à un barrage routier en zone rouge, mais nie avoir été booked par les autorités à ce moment. Il a, de fait, qualifié le DCP de « mari manter ».
Revenant sur les propos de l’avocat, le DCP devait déclarer que « quand il me traite de menteur, c’est 13 000 policiers qu’il traite de menteurs ».

Le DCP a affirmé qu’une entrée a été enregistrée au poste de police de Vacoas le jour même, suite à cette interpellation, et ce, pour « breach of temporary restrictions of mouvement « .

 »Ninport kisana ki antrav lazistis, lord ek lape, nou pou pran aksion », a-t-il conclu.