Image d'illustration

Pas moins de 12 488 accidents de la route ont été enregistrés pour le premier semestre de cette année, dont 852 ont fait des victimes. Les 51 cas d’accident fatal répertoriés par la police ont par ailleurs fait 53 morts, soit un de plus qu’à pareille époque en 2020. La catégorie d’usagers les plus vulnérables est les motocyclistes/passagers en croupe (28 décès), suivi des piétons (11), des conducteurs (6), des passagers de véhicules (6) et des cyclistes (2).

Selon les chiffres de Statistics Mauritius, le nombre de décès le plus élevé concerne les jeunes âgés de 15 à 29 ans (18 cas), suivi des 30-44 ans (11), des 45-59 (10), des plus de 69 ans (7) et des 60-69 ans (6), en sus d’un mort pour la catégorie 5-14 ans. L’organe de statistiques fait également ressortir qu’en l’absence de certaines données cette année, des chiffres n’ont pu être compilés, à l’instar des types de véhicules impliqués dans les accidents, du nombre de délits de fuite et de la gravité des blessures des victimes.

Par ailleurs, 610 658 véhicules sont enregistrés auprès de la National Land Transport Authority (NLTA), soit une hausse de 1,8% comparé à l’année dernière. En dépit de la situation financière liée au Covid-19, la NLTA a malgré tout enregistré 7 866 nouveaux véhicules tandis que 3 785 autres de seconde main ont été importés. La flotte est majoritairement composée de voitures/pick-up (53,5%), suivis des motos (36,9%), le reste comprenant les vans, les autobus et les camions, entre autres.

Concernant les 3 126 autobus dénombrés par la NLTA, 1 969 sont des “public bus” qui desservent les différentes lignes du pays. Pour le premier semestre, 26 nouveaux autobus et un de seconde main sont arrivés sur nos routes. Seuls deux bus sont “off road”.