La Covid-19 aura eu raison d’eux. Ce n’est pas pour cela que les marchands ambulants, qui vendent du matériel  scolaire, baisseront les bras en ce début de troisième trimestre.

Cette année contrairement aux années précédentes, il n’y a pas eu de rush des parents pour les sacs d’école ou encore le matériel scolaire. La raison, selon Poonum, marchand ambulant : la grande rentrée a été décalée pour mars. Cette dernière s’attache à l’idée qu’à ce moment, la vente sera meilleure.

En effet, en raison de la pandémie, la nouvelle année scolaire débutera en mars. Même si la rentrée des classes est prévue pour le 7 janvier, beaucoup de parents ont prévu de garder l’achat de nouveaux matériaux pour mars.