Les conseillers PMSD pour faire pencher la balance

Sur la sellette depuis plusieurs mois, Ken Fong a mis fin à son règne en démissionnant vendredi en tant que maire de Beau-Bassin/Rose-Hill. Un fauteuil qu’il a occupé pendant 62 mois et qui, du coup, attise la convoitise tant du ML que du MSM, avec un duel qui se dessine entre le conseiller Alain Letandrie du MSM et son homologue du ML, Mahen Choolun.

Ken Fong, qui a fait ses premières armes en politique au sein du MMM, fait partie de ceux qui ont, en avril 2014, emboîté le pas à Ivan Collendavelloo pour démissionner de toutes les instances des mauves en guise de désaccord avec la décision du parti de s’allier au PTr en marge des législatives de décembre 2014. Bien lui en a pris, puisque son parti, le ML, en alliance avec le MSM et le PMSD, a par la suite remporté les législatives et les élections municipales dans la foulée, qui ont vu Ken Fong se classer en deuxième position dans le ward 2 derrière la candidate du PMSD Wendy Delord. S’ensuit la consécration avec son élection en tant que maire des villes sœurs le 22 juin 2015.

Après sa réélection le 28 juin 2017, d’aucuns pensaient que Ken Fong avaient entamé son dernier mandat afin de laisser la place à un de ses collègues lors du prochain scrutin de 2019. Il n’en a rien été. L’élu du ward 2, adoubé par Ivan Collendavelloo, est reconduit dans la controverse pour un troisième mandat, le 28 juin 2019. Des voix discordantes se font alors entendre au sein même de la majorité MSM-ML pour protester contre le fait que le système de rotation, permettant aux  élus de se succéder chaque deux ans, aurait dû s’appliquer pour laisser la chance à un autre conseiller d’accéder au trône. Les premières dissonances émergent alors entre les membres de la majorité municipale. Le PMSD, à l’affût, en profite pour déposer une motion de blâme contre le maire, le 22 juillet 2020. Une motion qui s’est terminée en eau de boudin avec un renvoi des débats.

Acculés par l’absence de quorum lors des deux derniers conseils municipaux, Ken Fong et le leader du ML, Ivan Collendavelloo, déchu de son poste de Deputy Prime minister, convoquent une réunion de crise le 17 août dernier pour rameuter la troupe “carré-carré”. Cette rencontre qui s’est tenue en présence du conseiller réfractaire Armand Hungley n’a pas permis de décanter la situation. Ken Fong démissionne le 28 août sous prétexte qu’ « Ivan Collendavelloo et moi avions convenu que la meilleure option serait que je cède ma place après la fin des travaux du Metro Express »

Fazila Jeewa-Daureeawoo en faveur de Letandrie

Selon les dires d’anciens maires, dont Ken Fong lui-même, le CEO du conseil municipal a 15 jours pour désigner la date à laquelle doivent se tenir les élections mairales, qui permettront de désigner le nouveau premier magistrat de la ville. À la lumière d’une rencontre qu’a eue la ministre et élue du N°19  Fazila Jeewa-Daureeawoo au cours de la semaine écoulée avec les conseillers du MSM, tout porte à croire que c’est le conseiller Alain Letandrie qui briguera les suffrages du côté des orange. Il aurait face à lui Mahen Choolun du ML, un proche du maire sortant, qui n’est en revanche pas en odeur de sainteté auprès des conseillers du PMSD. Ce qui devrait faire pencher la balance en faveur d’Alain Letandrie au moment des votes. À moins que le PMSD ne se décide à présenter un candidat, comme ça été le cas lors des dernières élections avec le conseiller Zaed Nanhuck.Questions à…