De 2015 à l’année dernière, Maurice a brûlé 3,4 millions de tonnes de charbon pour compléter ses besoins en énergie électrique. C’est ce qu’a révélé le ministre de l’Environnement, Kavy Ramano, lors du Question Time d’hier.

Le décompte des importations de ce combustible mis à l’index dans le cadre du changement climatique est le suivant : 2015 – 654 893 tonnes ; 2016 – 695 384 tonnes ; 2017 – 711 860 tonnes ; 2018 – 683 103 tonnes ; 2019 – 625 961 tonnes.