Des amendements seront apportés à la Dangerous Drugs Act en vue de donner plus d’autonomie au Forensic Science Laboratory pour mener des examens sur des drogues illicites par une stratégie d’échantillonnage basée sur les lignes directrices de l’United Nations Office on Drugs and Crime.

Des instructions ont déjà été envoyées par le ministère de la Santé au bureau de l’Attorney General.