Rentrés au pays samedi, des Mauriciens qui étaient bloqués à Madagascar pendant trois mois envisagent de ne pas rembourser l’emprunt bancaire de Rs 50 000 proposé par le gouvernement aux compatriotes en difficulté à l’étranger pendant le confinement.
Mettant en avant qu’ils n’étaient pas responsable de leur séjour forcé dans la Grande Île et qu’ils étaient en partance le 19 mars au moment où Maurice a décidé de fermer ses frontières, ils vont contester ouvertement le remboursement des Rs 50 000. Ce prêt est remboursable avec un taux d’intérêt de 3%.
«Nous pourrions considérer le remboursement de Rs 25 000, mais pas Rs 50 000! Nous allons nous réunir pour dire ouvertement que nous ne sommes pas d’accord avec le remboursement de la totalité de ce loan », confie un des Mauriciens en quarantaine.