Photo d'illustration

Depuis le début de la semaine, après réception d’un “Disclosure Order” émis par la juge Jane Lau Yuk Poon, siégeant en référé, les Police Headquarters sont en ébullition. Le nouveau commissaire de police, Khemraj Servansing, serait en effet en passe d’effectuer une importante mutation à la tête de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) en raison de l’enquête de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) sur le volet de “reward money” alloué lors d’importantes saisies de drogue.

Des sources bien informées avancent que le Deputy Commissioner of Police, Choolun Bhojoo, qui a résisté à une recommandation de “disbandment” de l’ADSU dans le cadre de la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême, Paul Lam Shang Leen, serait en position délicate dans la conjoncture. Son remplacement à la tête de l’ADSU est donné comme une certitude à moins d’une intervention en haut lieu comme cela a été le cas suite au rapport de la commission d’enquête.

Les informations que devra fournir le commissaire de police à l’ICAC dans un délai de deux semaines à la réception de ce Disclosure Order sont de nature des plus explicites à savoir, “the recommendation for reward money by the in-charge of the team to the commissioner of police”, une copie du Voucher Accounts F. 232, dont le Written Final Certificate, signé du DCP Bhojoo, le document signé par le commissaire de police, l’acquittance signée par les officiers de police ayant obtenu le “reward money” et “the secret receipts” signés par les informateurs de la police et le montant reçu individuellement.

Cette affaire de“reward money” et de Disclosure Order est venue s’ajouter à une ambiance de tension et de malaise à la tête de la police car de telles décisions portant sur des millions ne relèvent pas du “ti-kaporal”.