Les pluies qui ont arrosé la majeure partie de l’île au cours de ces deux dernières semaines ont été bénéfiques pour les sept réservoirs de l’île qui, au 24 décembre, affichent un taux de remplissage de 51,8%. Le niveau d’eau de Mare-aux-Vacoas, qui était à 59,1% le 2 décembre, est passé à 64,9%, alors que la situation s’est nettement améliorée en ce qui concerne La Nicolière qui passe de 51,8% à 81,2%. À la lumière de ce constat, la Central Water Authority (CWA) a décidé d’ouvrir un peu plus les vannes durant cette période festive en espérant que les prévisions de la station météorologique de Vacoas se concrétisent, c.à.d que les pluies abondantes viendront, en janvier, s’ajouter à ce qui est déjà tombé en décembre.

Avec ces nouvelles données, les habitants du Nord et une partie de la capitale qui sont alimentés en eau par La Nicolière sont dorénavant approvisionnés jusqu’à 12 (contre 4) heures par jour, après l’instauration le mois dernier par la CWA d’un  régime de contrôle de la distribution. Il n’en est pas de même dans le Nord-Est du pays où la fourniture d’eau est interrompue depuis le 25 décembre à Morcellement Saint-Antoine, à Goodlands. La CWA, qui ignore les raisons de cette pénurie, a dépêché des camions citernes pour remédier à la situation en attendant que les choses reviennent à la normale.

La situation était insoutenable dans certains quartiers du Sud-Ouest de l’île où les robinets étaient complètement à sec depuis 3 mois. Elle semble s’améliorer, si l’on en croit une habitante de Baie-du-Cap. “Ça fait longtemps qu’on n’a pas eu le privilège de voir nos robinets couler à flot. Certes, cela dure entre 5 et 6 heures par jour mais lorsqu’on a vécu sans une goutte d’eau pendant 3 mois, on ne peut qu’être satisfait. Pourvu que ça dure”, confie-t-elle. Selon un cadre de la CWA, “cette amélioration dans la distribution d’eau dans le Sud-Ouest repose sur l’installation de filtres à pression à Baie-du-Cap, où 2000 m3 d’eau sont pompés de la Rivière Baie-du-Cap pour être injectés dans le réseau de distribution. L’installation d’une connexion dans la chasse de Yémen qui vise à injecter l’eau de la canalisation d’irrigation vers le filtre à pression nouvellement installé au réservoir de Yémen est aussi à l’origine de cette abondance en eau.”

En revanche, des milliers d’abonnés résidant dans le Sud à Grand Bois, Bois Chéri, Young Town, Old Savanne Road, Morcellement VRS et Camp Bananes sont confrontés à une pénurie d’eau depuis le 15 décembre. “La fourniture d’eau dans ces régions sera irrégulière jusqu’au 28 décembre pour cause d’eau boueuse”, indique-t-on à la CWA. Les régions les plus touchées sont celles desservies par La Ferme comme à la résidence Geoffroy à Bambou où les habitants sont approvisionnés uniquement entre 14h et 17h chaque jour. Selon les chiffres enregistrés au 24 décembre, le réservoir de la Ferme affiche un taux de remplissage de 19,1%. Le Midlands Dam est, quant à lui, rempli à 44,9%.