La nomination de Michael Veeraragoo pour diriger la Mauritius Society of Authors n’a pas été une surprise. Ancien président du conseil d’administration de la société des droits des auteurs, c’est son nom qui circulait avec insistance depuis longtemps déjà.

Ce dernier, qui a été appelé à occuper temporairement les responsabilités qui étaient jusqu’à 2011 attribuées à Gérard Louise, est titulaire d’un contrat de six mois, renouvelable jusqu’à la nomination d’un directeur.

Il faudra attendre l’issue de l’affaire en justice qui oppose Gérard Louise à la MASA pour que le successeur de celui-ci (qui devra être détenteur d’un diplôme attestant de ses connaissances sur la loi) occupe le siège de directeur sur une période allant au-delà de six mois. Toutefois, la nouvelle donne dans l’organigramme de la société vient soulager le conseil d’administration appelé à prendre des décisions qui n’auront aucun intérêt si elles ne sont pas validées par son directeur. Dans le cas présent, le dossier des tarifs pour l’utilisation de la musique par les hôtels est considéré urgent.