Il était le président du board avant de laisser la place à Gérard Louis

Le producteur Michael Veeraragoo a été nommé directeur de la Mauritius Society of Authors (MASA) pour une période de six mois. Ce contrat pourrait être prolongé, étant donné que des négociations sont en cours avec l’ancien directeur suspendu, Gérard Louise, pour son départ à la retraite. La nomination de Michael Veeraragoo est plutôt bien accueillie par les membres de la MASA, car il était déjà le président sortant et connaît les dossiers. Depuis, il a cédé sa place à l’artiste Gérard Louis.

Treize ans après la suspension de Gérard Louise dans le cadre de l’affaire Sony Music, la MASA a un nouveau directeur. Il s’agit de Michael Veeraragoo, fils du chanteur Claudio Veeraragoo, qui était également président de la société jusqu’à tout récemment. Sans directeur pendant toute cette période, la MASA a connu pas mal de difficultés. Tous ceux appelés à assumer le poste d’Officer-in-Charge, allant des cadres du ministère des Arts et de la Culture aux employés de la MASA, ont fini par se retirer en raison de plusieurs controverses.

Depuis quelque temps déjà, la société avait lancé un appel à candidatures en vue de recruter un directeur par intérim, étant donné que l’affaire Sony Music prenait beaucoup de temps en cour. Du coup, Gérard Louise ne pouvait reprendre son poste. En même temps, le retour de ce dernier n’était pas souhaité par un fort courant parmi les artistes. La solution d’un directeur temporaire s’est donc imposée afin de permettre de faire avancer les dossiers. L’idée a été relancée récemment. Dès lors, le nom de Michael Veeraragoo était déjà sur toutes les lèvres.

D’abord, il était le président sortant de la MASA et connaissait les dossiers. Ensuite, il fait partie d’un petit groupe de membres de la société ayant le bagage académique nécessaire pour cela. La nomination de Michael Veeraragoo est toutefois temporaire. L’appel à candidatures faisait mention d’un contrat de six mois. Il nous revient qu’il pourrait toutefois être confirmé à ce poste, car des négociations seraient en cours entre le conseil d’administration de la MASA et l’ancien directeur, Gérard Louise, pour son départ à la retraite. Le poste serait alors déclaré vacant.

L’un des gros dossiers auquel devra s’attaquer Michael Veeraragoo est l’application des nouveaux tarifs. On sait que la MASA avait élaboré une grille tarifaire pour l’utilisation de musiques dans un contexte commercial. Toutefois, le Conseil des ministres a pris la décision de modifier cette grille et d’exempter les hôtels et la compagnie d’aviation nationale pour une période d’un an. Ce qui a provoqué la colère des artistes, qui ne seront pas rémunérés pour l’utilisation de leurs œuvres, en dépit du fait d’avoir également été affectés par la pandémie de Covid-19.

Rappelons que Gérard Louise avait été suspendu de ses fonctions suite à une plainte d’Audrey Lamarque, représentante de Sony Music à Maurice. Elle reprochait à la MASA d’avoir autorisé la commercialisation de CD piratés comprenant des morceaux du label Sony Music.

Soulignons également que la MASA fonctionne actuellement avec un conseil d’administration réduit, étant donné que le contrat des membres élus est arrivé à expiration depuis avril dernier. La tenue de nouvelles élections se fait toujours attendre. La situation sanitaire en serait la cause.