La Human Rights Commission (HRC) effectue actuellement une série de visites surprises dans les prisons. Le but est de s’assurer que les droits humains soient respectés dans l’univers carcéral. Cette démarche est très appréciée actuellement par les avocats qui ont un intérêt particulier pour le respect des droits humains.

Dans une lettre adressée au président de la HRC, Dheerujlall Baramlall Seetulsing, Me Rama Valayden, souligne qu’il apprécie que l’équipe de cette instance se soit déplacée il y a quelques jours à la prison de haute sécurité de Phoenix pour s’enquérir de la situation. « I am entreating you continue with the philosophy of surprise visits which I am sure will act as a deterrent to any person bent upon committing abuse of basis human rights at the prisons. Please extend the surprise visits to the detention centres and police cells. I thank you and I am at your disposal for any humble assistance in order to promote human rights. Thanking you beforehand », écrit Me Rama Valayden au président de la commission.

À la HRC, on insiste sur le fait que ces visites surprises dans les prisons se feront durant le week-end. « Une chose est sûre : ces visites agiront comme un rempart contre l’abus des droits humains. Nous, à notre niveau, nous sommes satisfaits que le message ait été passé dans l’univers carcéral que nous pourrons débarquer à n’importe quel moment pour s’enquérir de la situation », a souligné un proche du dossier.

Me Rama Valayden a également écrit au Directeur des poursuites publiques (DPP) le 14 mai dernier pour exprimer son inquiétude à propos du nombre de décès rapportés dans les prisons. « The amount of detainees deaths in police cell and at prison is on the rise which will raise the eyebrows even, in my humble opinion, the proponents of torture as a methode of inquiry », écrit-il dans la lettre. Parlant du décès de Jean Maurice David Utcheedadoo, il rappelle que le centre de détention de Trou-d’Eau-Douce dispose de caméras de surveillance.

« I am appealing to you in the interests of truth and justice that you use all your powers under sections 110 and 111 of the District and Intermediate Courts (Criminal Jurisdiction) Act to require the District Magistrate to hold enquiry into the death of the above-named and circumstances connected with it. (..) I pray also that the office monitors the enquiry from an inquisitorial perspective and not from and adverserial stand. I am at your disposal for any information », écrit Me Rama Valayden dans la lettre adressée au DPP.