Photo illustraition

Une semaine après la décision du conseil des ministres d’inclure le Kreol Morisien en Grade 10, les collèges n’ont reçu aucune instruction formelle à ce sujet. Harris Reedoy, président de l’United Deputy Rectors and Rectors Union (UDRRU) soutient que cela « ne devrait toutefois pas poser de problème pour accommoder le KM ».

Il explique : « Quand on demande aux élèves de faire leur choix, les matières sont classées en cinq groupes. Le cinquième concerne justement les langues asiatiques et d’autres matières comme la sociologie et le Physical Education. Si un élève veut choisir le KM, il aura à annuler son choix initial dans ce groupe. La seule question qui se pose, c’est si on aura le nombre d’enseignants nécessaire. Il faudra attendre les demandes pour cela. »

Il estime que c’est « une bonne chose » de permettre à ceux qui ont étudié le KM jusqu’en Grade 9 de poursuivre au-delà, car il y avait un vide. « Jusqu’ici on proposait le KM en primaire, jusqu’en Grade 9 au secondaire et ensuite à l’université. Il y avait un vide entre Grade 10 et 13 qui sera comblé. Je pense que c’est à l’avantage des élèves également que le Credit en KM soit comptabilisé pour l’accès en Grade 12. »