Elles attendent des directives pour savoir s’il faut maintenir l’alternance à la rentrée du 22 juin

La rentrée pour le préscolaire est prévue le 22 juin. Dans un premier temps, la vice-Première ministre et ministre de l’Education, Leela Devi Dookun, avait indiqué que les classes seront alternées pour les élèves de 3 ans et ceux de 4-5 ans. Or, lorsque la ministre a revu son plan pour le primaire et le secondaire, optant pour une reprise générale le 1er juillet, elle n’a pas précisé si l’alternance serait maintenue au préscolaire. La responsable de l’Early Childhood Care and Education Authority (ECCEA) indiquequ’un nouveau protocole sera élaboré pour la reprise générale du 22.

Lors de sa première conférence de presse sur la reprise des classes après le confinement, la ministre de l’Education avait indiqué que les élèves de maternelle iront à l’école sur la base de jours alternés. Soit deux jours pour les enfants de 3 ans et trois pour ceux de 4-5 ans. Cette même pratique devait être adoptée pour les petites classes et les grandes classes, au primaire et au secondaire, afin de permettre la distanciation physique dans les écoles. Sauf que depuis, la ministre est revenue sur sa décision à ce sujet en ce qui concerne le primaire et le secondaire. Lors de sa conférence de presse de lundi dernier, elle n’a rien précisé sur le préscolaire, hormis le fait que la rentrée est prévue le 22 juin.

Du coup, les responsables des écoles sont dans le flou. « Nous ne savons pas s’il faut maintenir l’alternance, car on n’a rien dit à ce sujet. De plus, nous avons déjà envoyé des lettres pour informer les parents des jours où leurs enfants doivent venir à l’école. La rentrée étant prévue pour la semaine prochaine, nous devons être fixés à ce sujet. De plus, si le ministère change de plan, il faudra reprendre contact avec tous les parents. »

Sollicitée à ce sujet, Caroline Arékion, la directrice de l’Early Childhood Care and Education Authority, indique qu’un nouveau protocole sera envoyé aux écoles incessamment. « Suite à la décision du ministère de procéder à la reprise pour tous le 1er juillet, nous avons également revu notre protocole pour faire en sorte que tous les élèves du préscolaire puissent reprendre le 22 juin. Une lettre sera envoyée aux écoles à ce sujet. Toujours est-il que les écoles peuvent maintenir l’alternance en attendant le 1er juillet, si cela s’avère plus pratique pour elles. »

De même, ajoute-t-elle, alors que dans un premier temps il était question que les enfants de 5 ans portent le masque, comme prévu par la loi, le nouveau protocole fera une exception lorsqu’ils seront dans l’enceinte de l’école. « Quand les enfants seront en dehors de l’école, par exemple dans le transport scolaire, ils auront à porter le masque, comme prévu par la loi. Mais ils n’auront pas à le faire dans l’enceinte de l’école, afin qu’il n’y ait pas de différence entre les enfants de 5 ans et les plus jeunes. »

Entre-temps, les écoles maternelles se disent prêtes à accueillir les enfants dès lundi prochain. « Nous avons déjà désinfecté les écoles et tout le personnel a fait le test Covid-19. Nous sommes prêts, mais il faudra que les autorités soient cohérentes dans leurs décisions, car nous avons déjà beaucoup à faire pour réorganiser l’école et prendre les dispositions nécessaires afin que les enfants puissent reprendre dans les meilleures conditions », disent des responsables d’écoles.

Selon les règlements en vigueur, les écoles doivent procéder à une désinfection totale avant d’accueillir les enfants. Certaines écoles ont pris des mesures supplémentaires en demandant aux parents de donner leurs propres serviettes aux enfants pour s’essuyer les mains, afin de limiter les contacts. Selon les statistiques officielles, on dénombre 24 000 enfants dans les écoles préscolaires à Maurice, ainsi que 859 institutions, dont 191 gérées par le gouvernement. L’enseignement en préscolaire demeure majoritairement occupé par le privé, avec 617 écoles à travers l’île.