La direction de la PSEA serait en présence depuis la fin de la semaine dernière de plusieurs rapports « très critiques » sur la gestion du Mauritius College à la suite d’enquêtes menées par ses officiers dans le sillage des récentes manifestations des élèves.

« Tous les rapports soumis par les officiers sont négatifs à l’égard de la direction de ce collège », affirme-t-on.

Des observations des officiers sur certains aspects de la gestion auraient même « choqué ». Cependant, au sein même de cet organisme, on ne comprend pas comment des officiers n’ont jamais fait état de leurs observations sur les problèmes qu’ils ont constatés ces dernières années dans le cadre des inspections régulières. Certains se demandent même s’il n’y aurait pas eu de « rapports complaisants ».

En tout cas, la situation qui prévaut au sein du Mauritius College est suivie avec intérêt au sein du secondaire privé subventionné, compte tenu du rôle prépondérant d’un de ses responsables au sein de la Fédération des Managers et au sein du nouveau Front commun des managers.

Par ailleurs, l’UPSEE, dont des membres ont été interrogés par des officiers de la PSEA dans le cadre de leur enquête, souhaite que la PSEA rende publiques les conclusions de celle-ci.