La vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, a fait le point sur l’introduction du Kreol Morisien au niveau du secondaire supérieur, à la suite des recommandations du comité interministériel, présidé par le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Avec le Kreol Morisien au niveau du primaire en 2012, elle a annoncé un National School Certificate pour cette matière.

« En 2017, 2 498 élèves de Grade 6 avaient participé aux premiers examens du PSAC pour le Kreol Morisien, qui a par la suite été introduit lors du premier cycle du secondaire en 2018 », a indiqué la VPM et ministre de tutelle. Cette année, soit trois ans plus tard, le sujet a été disponible pour la première édition du National Education Certificate Assessment, à laquelle environ 1 200 élèves avaient participé. Après avoir étudié cette langue pendant neuf ans, il est important, dit-elle, que cette matière soit au programme jusqu’en Grade 11. Le comité interministériel, présidé par le chef du gouvernement, a donc étudié un plan de travail en vue d’introduire cette matière au niveau secondaire supérieur.

La ministre de l’Éducation a de même informé le Parlement que le gouvernement a agréé à la recommandation faite par ce comité interministériel pour l’enseignement du Kreol Morisien à ce niveau. En effet, le Kreol Morisien en Grade 10 sera une réalité. Cette langue, qui sera par la suite enseignée en Grade 11, fera ainsi partie des épreuves du National School Certificate Examinations. Ce certificat, octroyé par un National Examinations Board, sera reconnu pour être promu en Grade 12. « Des mesures ont été prises pour former des éducateurs en ce sens », dit-elle. L’Université de Maurice a ainsi été désignée pour octroyer le National School Certificate pour le Kreol Morisien.

L’Université de Maurice et le Mauritius Institute of Education (MIE) seront donc responsables du curriculum. Le Mauritius Examinations Syndicate (MES), en collaboration avec l’UoM, sera responsable de l’organisation des examens. À ce propos, une législation sera bientôt introduite pour mener à bien ce projet. Le ministère de l’Éducation assistera à son implémentation pour que la première édition du National School Certificate en Kreol Morisien soit organisée avec succès en 2023.

Leela Devi Dookun-Luchoomun  devait s’appesantir sur le fait que « Kreol Morisien is a vibrant language », qui est parlée par tous les Mauriciens. « Cette langue joue un rôle de coexistence et son introduction au niveau du secondaire supérieur est un pas pour lui donner une plus grande reconnaissance », a-t-elle conclu.