Photo illustration

Ils doivent encore prendre leur mal en patience. Les 32 soldats de la Special Mobile Force (SMF) postés à Rodrigues, depuis le mois de février, n’ont d’autre choix que d’attendre.

Attendre que des places se libèrent en quarantaine pour qu’ils puissent enfin fouler le sol mauricien, leur a-t-on fait comprendre.

Bientôt cinq mois depuis que ces officiers de la SMF sont à Rodrigues pour une mission qui a priori devait durer 40 jours.

Au mois d’avril, le député rouge, Dhananjay Ramful, avait attiré l’attention du ministre de la Fonction publique, Teeruthraj Hurdoyal, sur le sort de ces officiers. À cela, le ministre avait répondu : « I will look in the matter ».

Toutefois, deux de ces officiers devraient rentrer au pays. Quant au reste de cette unité, ils devront attendre la relève et des places en quarantaine.

Solicité pour une réaction, l’officier responsable des opérations à Rodrigues n’a pas souhaité commenter cette affaire.