illustration

Plusieurs personnes placées en quarantaine à l’hôtel Ambre sont tombées malades dans la nuit du dimanche à lundi et hier soir. Elles sont unanimes à dire qu’elles auraient été victimes d’une intoxication alimentaire.

« Ceux qui ont consommé des repas végétariens ont été épargnés! » raconte un Mauricien en quarantaine. « Dimanche soir, nous avons consommé du briani au poulet. Et hier soir c’était du mouton et des légumes. Durant les deux soirées consécutives nous sommes tombés malades. Nous avons pris des médicaments que nous avions déjà dans nos valises», confie  un autre homme. Et d’insister: « Nous sommes conscients que nous vivons une situation exceptionnelle et que nous ne sommes pas là pour avoir un service d’hôtel. Mais ce n’est pas une raison pour faire l’impasse sur l’hygiène et la qualité de la nourriture! Il était évident que les plats réchauffés  n’ont pas tenu. D’ailleurs, depuis le début de notre arrivée il y a des manquements au niveau de l’hygiène. » Selon les résidents, le personnel soignant a diminué depuis hier.

Par ailleurs, le test PCR au covid-19 effectué samedi dernier s’est révélé négatif pour tous. Y compris pour l’épouse d’un homme testé positif à son retour de Madagascar. Le quatrième et dernier test sera effectué ce samedi. Les Mauriciens se sont aussi soumis à un test de dépistage au malaria, lequel s’est révélé négatif pour tous.