Pendant sept semaines, soit du 10 juillet au 28 août, plus de 50 étudiants de l’Université de Maurice (UoM) ont participé à l’International Peace Youth Group’s (IPYG) Youth Empowerment Peace Classroom (YEPC). Outre l’objectif d’offrir une éducation en ligne aux jeunes du monde entier, ce programme vise aussi à trouver de jeunes leaders potentiels à travers le slogan “For you, for youth, for everyone”.

Pendant leur formation, les étudiants ont eu recours à un manuel conçu à leur intention basé sur l’Heavenly Culture, World Peace, Restoration of Light (HWPL’s) Peace Education. Ils ont également eu à leur disposition des livres ainsi que du matériel de l’Unesco et de l’Organisation mondiale de la Santé. Sept semaines durant, on leur a ainsi appris « à comprendre l’éducation à la citoyenneté mondiale afin de vivre en tant que citoyen du monde », « à développer le leadership, l’éducation au bien-être personnel pour protéger la santé des jeunes en matière de tabagisme, de consommation d’alcool et de drogue », et « l’éducation parentale », en vue de prendre conscience de leur valeur et de leur vie, et, ce faisant, « créer une famille heureuse ».

Hinasha Boyjoo, étudiante à l’UoM, qui a participé à cette formation, est d’avis que « l’intégration de l’éducation à la paix dans le système mauricien permettra aux Mauriciens de vivre en harmonie ». Pour elle, « l’éducation à la paix apportera la diversité et l’unité dans la culture » locale. « Nous devrions respecter les autres, car cela contribuera à créer un environnement plus pacifique, qui évitera les guerres et les conflits. » De son côté, Shaistah Imambaccus, de l’United Nations Association of Mauritius, estime que « Maurice a besoin du YEPC, car le pays connaît beaucoup de problèmes internes ». Et de faire ressortir que « même si les Mauriciens sont de nature pacifique, nous ne vivons pas non plus en paix les uns avec les autres ».

À noter que les participants ont reçu un certificat à l’issue de leur formation. L’Université de technologie de Maurice, l(United Nations Association of Mauritius, la Jeune Chambre internationale de Maurice, le Mauritius National Children’s Council et le Young African Leaders Initiative Regional Leadership Centre Southern Africa étaient également parties prenantes de la formation.

Par ailleurs, la YEPC a été lancée pour s’attaquer au problème des 200 millions d’étudiants n’ayant pas accès à l’éducation à travers le monde, en vue d’y trouver une solution à l’horizon 2030, conformément aux objectifs du développement durable des Nations unies. Pour rappel, l’IPYG, affilié à l’Ong HWPL – qui œuvre pour la paix dans le monde –, vise à inculquer aux jeunes les valeurs de la paix.