(Photo d'archives)

Le CGS Victory a quitté la rade de Port-Louis ce matin, mardi 18 août, en direction de Pointe D’Esny.

Selon les informations recueillies, le patrouilleur sillonnera le lagon du Sud-Est, paré à toute éventuelle opération.

Interrogé sur un probable remorquage de l’épave du MV Wakashio, une source devait indiquer que « nous ne savons pas encore, nous serons toutefois en stand-by là-bas ».

Le MV Wakashio s’est scindé en deux samedi vers 15h40. Des experts devaient se réunir pour déterminer quoi faire de l’épave.

La France a, lors du déplacement du ministre des Outre-mer à Maurice, fait part de ses inquiétudes concernant un éventuel sabordage au large des côtes mauriciennes. Notamment en raison des possibles répercussions sur l’écosystème de la Réunion.

Ainsi, trois experts français ont été dépêchés pour assister les équipes mobilisées dans l’île.