Source photo : Station Météo de Maurice

La météo mauricienne pour l’été 2020/21 annonce de fortes possibilités de phénomènes extrêmes comme des flash floods et des températures de plus de 3°C par rapport à la normale saisonnière.

La station nationale de météorologie de Vacoas a émis, le 6 novembre, un rapport sur ses prévisions générales pour l’été 2020/21 à Maurice et à Rodrigues. Pour rappel, l’été s’étend du 1er novembre au 30 avril. Pour les cyclones,  la saison s’étend jusqu’au 15 mai. Ce qui intéresse le public pendant cette période, ce sont l’activité cyclonique probable, les pluies estivales et l’évolution de la température dans les îles.

L’océan Indien et les Mascareignes subissent, comme le monde entier, les effets du réchauffement climatique (+1,5°C), ce qui accroît la fréquence des événements météorologiques et climatiques extrêmes depuis les dernières décennies. Les météorologues mauriciens pensent qu’il est, donc, très probable que des événements extrêmes sous la forme de précipitations fortes ou torrentielles et d’intensification rapide, ainsi que des cyclones tropicaux se produisent au cours de l’été 2020-2021. Ceux-ci sont susceptibles de perturber l’activité sociale et économique ou le bien-être de la population.

Le scénario le plus probable pour l’été 2020-2021, selon l’équipe de la station nationale, se résume en quatre volets :

L’apparition des pluies estivales sera légèrement retardée

Elles sont plutôt attendues vers fin décembre 2020. Pour rappel, les pluies estivales sont définies comme des précipitations, égales ou supérieures à 50mm, survenues sur une période de sept jours avec au moins quatre jours de pluie. Ces pluies doivent avoir lieu après le 1er novembre.

Les précipitations pour la première moitié de l’été seront légèrement inférieures à la moyenne, à long terme. Il y a une indication qu’il diminuera encore au cours de la seconde moitié. Les précipitations estivales cumulées sur Maurice devraient atteindre environ 1 050 mm, ce qui est inférieur à la pluviométrie normale de l’été qui, en moyenne, était 1331 mm entre 1981 et 2010. Le phénomène devrait être identique à Rodrigues où les précipitations cumulées seront d’environ 650 mm par rapport à la moyenne, à long terme de 700 mm.

La température moyenne de l’air à Maurice sera légèrement supérieure à la normale pendant la première moitié de l’été

Elle sera plus proche de la moyenne pendant la deuxième moitié. Cependant, il faudra s’attendre à des dépassements de température de plus de 3°C à certains endroits par rapport à la moyenne mensuelle habituelle. La température maximale de jour peut atteindre des pointes de 35°C à Port-Louis et le long des côtes ouest et nord pendant les mois d’été. Combinées à des périodes prolongées d’humidité élevée et de vent léger, elles peuvent causer un inconfort grave, surtout pour les personnes âgées et ceux ayant des difficultés respiratoires.

À Rodrigues, les températures maximales pourront atteindre 33°C le long des zones côtières à certaines occasions.

Il faudra ponctuellement s’attendre à des événements météorologiques extrêmes tels que des pluies torrentielles ou fortes et des vagues de chaleur

De même, de fortes pluies de courte durée sont susceptibles de provoquer des flash floods localisées.

Il faudra, cette année, compter sur la nomination de 7 à 9 tempêtes pouvant se développer dans des structures météorologiques plus intenses

La cyclogenèse sera plus dans le centre de l’océan Indien autour de Diego Garcia.

La météo dit qu’il est probable que la première tempête nommée se produise d’ici la dernière semaine de décembre 2020 ou la première semaine de janvier 2021, mais les éléments l’ont pris de court puisqu’une tempête a déjà été nommée Alicia dès la mi- novembre.  Elle ne constitue pas à ce stade une menace directe pour Maurice et Rodrigues.