- Publicité -

Examens-Rapport des techniciens: Le SeDEC en faveur de consultations

Gilberte Chung : « Pas de One size fits all solution »

Le Service diocésain de l’Éducation catholique (SeDEC) accueille favorablement la réouverture des écoles le 2 février. Toutefois, l’autorité souhaite que le ministère de l’Éducation engage des discussions avec les partenaires avant de prendre une décision finale sur le maintien ou le renvoi des examens de fin de cycle secondaire, soit le School Certificate et de Higher School Certificate.

- Publicité -

Le SeDEC se prononce pour la possibilité d’organiser ces examens en deux temps, soit en juin et en octobre, dépendant du fait que les étudiants soient prêts ou pas.

« Dans une situation de pandémie, il n’y a jamais de One size fits all solution. » C’est en ces termes que Gilberte Chung, directrice du SeDEC, s’exprime sur la tenue des prochains examens de School Certificate (SC) et de Higher School Certificate (HSC).

Réagissant à la déclaration de la vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun,  sur le fait qu’un comité travaille actuellement sur le calendrier des examens, elle plaide pour que les différents partenaires puissent exprimer leurs points de vue. « Notre souhait est qu’il y ait des consultations avant une décision finale », ne cesse-t-elle de répéter dans la conjoncture.

Rappelons qu’en conférence de presse, la ministre avait déclaré que le rapport de ce comité était attendu au plus tard mardi, soit aujourd’hui. Il nous revient que les décisions seront annoncées vers la fin de la semaine. Gilberte Chung est, elle, d’avis qu’il faut considérer au cas par cas. « Sans aucun doute, il y a des étudiants qui sont prêts et qui veulent finir avec les examens une bonne fois. Mais il y en a d’autres, et je pense que c’est la majorité, qui ont besoin de plus de temps et d’accompagnement. »

Pour le SeDEC, la solution serait de prendre les dispositions nécessaires afin que ceux qui sont prêts puissent prendre part à leurs examens en juin et les autres, en octobre. « Il faut laisser le choix aux étudiants et à leurs parents. Surtout ceux de Grade 11, pour qui il y a des conséquences importantes. Ils devront avoir cinq crédits pour passer en Grade 12. Et s’ils n’y parviennent pas, les parents devront trouver l’argent nécessaire pour qu’ils repassent l’examen »,dit-elle encore.

Pour la directrice du SeDEC, il serait approprié de faire un Survey et évaluer la situation avant de prendre une décision. Concernant le calendrier scolaire, Gilberte Chung se dit en faveur d’un retour à l’ancien calendrier, soit de janvier à octobre. « Là aussi il faudrait en discuter. Il n’y a sans doute pas de solution globale pour tous. Peut-être même qu’on peut avoir un calendrier hybride. Nous sommes dans une situation de transition avec la pandémie », note-t-elle.

Rappelons que lors de la réunion des recteurs du SeDEC, la semaine dernière, le souhait de renvoyer les examens avait été émis. Par la suite, la direction a préféré opter pour le choix en deux temps au lieu d’un renvoi pur et dur.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour