- Publicité -

Festival du livre de Trou-d’Eau-Douce : La France à l’honneur pour la 2e édition avec présence du Prix Goncourt 2022

La 2e édition du Festival du livre de Trou-d’Eau-Douce se tiendra du 6 au 9 octobre. L’idée revient à Barlen Pyamootoo, écrivain et fondateur du festival qui, pour cette édition 2022, met la France à l’honneur. Un festival riche en diversités culturelles et qui sera animé par des auteurs et acteurs du monde culturel. Un événement ayant en outre pour parrain Mohamed Mbougar Sarr, Prix Goncourt 2021.

- Publicité -

La délégation française est composée d’une dizaine d’auteurs, dont le romancier sénégalais et Prix Goncourt 2021 Mohamed Mbougar Sarr, et Ananda Devi. Une forte délégation d’auteur(e)s et illustrateur(trice)s de La Réunion sera aussi de la partie, et se mobilisera notamment pour animer des ateliers destinés au jeune public. Ces derniers seront accompagnés par Philippe Vallée, président de l’association interprofessionnelle des métiers du livre de La Réunion.

Le débat d’idées a repris une place centrale avec la réouverture de la médiathèque de l’IFM le week-end dernier, comme l’indique Muriel Piquet-Viaux, directrice de l’Institut français de Maurice (IFM). Elle rappelle que l’histoire de la 2e édition du festival de Trou-d’Eau-Douce a démarré en février dernier avec la création d’un bureau des jeunes lecteurs et d’écrivains âgés entre 16 et 21 ans, et qui, sous la formule de Barlen Bayamootoo, se sont réunis tous les samedis pour écrire et lire des textes.

Il y aura, au cours du festival du livre, une mise en lecture de ces travaux pendant la nuit de la lecture, qui se fera en format intimiste. « Ce sera tout le village et tous les festivaliers qui pourront venir lire et écouter les textes le samedi soir. »

Le Festival du livre de Trou-d’Eau-Douce sera un temps fort de ce dernier trimestre de 2022. En raison de la qualité des invités, ainsi que de la densité des rencontres et des activités qui auront lieu pendant ces quatre jours, le festival sera, selon les propos de John Eric Nielsen, « exceptionnel », tout en étant une grande première pour la littérature d’expression française.

Muriel Piquet-Viaux souligne que le festival sera aussi d’un nouveau format. D’où l’invitation de France Musique pour une performance radiophonique, avec Radio One pour partenaire. Ensemble, ils animeront le samedi et le dimanche la radio du Festival, où se succéderont, sous les yeux des festivaliers, les intervenants du festival, qui échangeront avec Finley Salesse, Miguel Hermelin et Françoise Degeorges, animatrice et productrice sur France Musique de l’émission Ocora Couleurs du Monde.

« Réaffirmer la richesse de la littérature en français dans l’océan Indien »

Florence Caussé-Tissier, ambassadrice de France à Maurice, a relevé une phrase de Roland Barthes : « La littérature ne permet pas de marcher, mais elle permet de respirer. » Une sorte de communion placée sous le signe du vivre-ensemble. C’est précisément, dit-elle, la démarche de Barlen Pyamootoo, directeur du festival et habitant du village, lorsqu’il a créé le festival, l’an dernier. « Proximité, ancrage, solidarité. Trois bonnes raisons de soutenir le Festival du livre de Trou-d’Eau-Douce, auxquelles je souhaite en ajouter une autre, qui est essentielle : la promotion du livre français et de toute la chaîne professionnelle. »

Et de poursuivre : « Cette édition dédiée à la France est une occasion unique de réaffirmer la richesse de la littérature en français dans l’océan Indien, avec la présence d’auteurs, d’éditeurs et d’illustrateurs de Maurice. La littérature mauricienne est riche, foisonnante. Longue est la liste des auteurs et auteures de talent. Leur écriture, tour à tour dense et déliée, en clair obscur ou haute en couleurs, ouvre de nouvelles fenêtres sur le monde. »

Florence Caussé-Tissier indique que cette nouvelle édition du festival aura également une résonance réunionnaise, avec la présence du Bureau du livre de La Réunion, de la directrice des affaires culturelles de La Réunion, Marie-Jo Lo Thong, représentante du ministère de la Culture dans ce territoire ultramarin. Elle a tenu également à saluer la présence de Mohammed Mbougar Sarr, romancier sénégalais d’expression française et lauréat de prix Goncourt 2021. « ll est la preuve que la littérature africaine, y compris l’océan Indien, d’expression française se distingue avec des auteurs régulièrement récompensés par de grands prix littéraires, comme Gaël Faye, en 2016, avec “Petit Pays”. Il ne m’a pas échappé non plus qu’en juin dernier, Le Monde et Libération faisaient les louanges du dernier roman de Barlen Pyamootoo, intitulé “Monterey”. »

 

Densité des rencontres et des activités

Barlen Pyamootoo, fondateur du festival, félicitera pour sa part l’IFM pour le travail remarquable accompli depuis décembre 2021. Le Festival du livre de Trou-d’Eau-Douce sera un temps fort de ce dernier trimestre de 2022. « En raison de la qualité des invités, ainsi que de la densité des rencontres et des activités qui auront lieu pendant ces quatre jours, ce festival sera, selon les propos de John Eric Nielsen, exceptionnel. C’est une grande première pour la littérature d’expression française. »

Il y aura 11 exposants, quatre libraires mauriciens et six éditeurs mauriciens, plus une maison d’édition réunionnaise. La soirée de lancement officiel se fera le 6 octobre à Trou-d’Eau-Douce, à 17h, par la présentation du livre d’Umar Timol, qu’il présentera en conversation avec Ananda Devi, qui a écrit la préface du livre. A 17h35, Muhammed Mbougar Sarr, Prix Goncourt 2021, et son éditeur lanceront officiellement le festival. À 18h, la présentation du livre de Yusuf Kadel, suivi par un récital poétique.

Ce festival comporte aussi une programmation jeunesse, comme l’a souligné Anaelle Jute-Tanner, responsable de la médiathèque (IFM) et de la programmation jeunesse pour la 2e édition du festival.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour