- Publicité -

Fête Ste-Anne : un manque de policier décrié à Chamarel

Un manque de policier s’est fait ressentir à Chamarel ce dimanche 31 juillet, à la mi-journée, où y était célébrée la fête Sainte Anne. La circulation a été très difficile pour ceux empruntant la route dans le village à cause des nombreux véhicules et la foule à pieds, venant des quatre coins du pays à l’occasion de cette Kermesse annuelle.

- Publicité -

Selon des forains et des membres du public, il n’y avait pas de policier sur la route pour aider à la circulation, alors que cette fête est célébrée dans le village chaque année et que l’église fait habituellement appel à la force policière. La fermeture de la route B104, Chamarel/Case-Noyale n’a pas arrangé les choses aujourd’hui. Cette route qui assure une liaison majeure entre la côte ouest et le plateau central est fermée depuis plusieurs mois pour des travaux de stabilisation des sols. Une route largement utilisée non seulement par les habitants de l’endroit, mais aussi par d’autres usagers de la route, en particulier les touristes et autres visiteurs, en raison de certaines attractions spécifiques et uniques dans cette région.

Les visiteurs du jour ont ainsi eu une seule route pour accéder et quitter le village, avec des véhicules garés de chaque côté de la route. 

Pour info, une messe est célébrée chaque année, le dernier dimanche du mois de juillet, dans la cour de l’église Sainte-Anne, dans le village de Chamarel. Une fête paroissiale débute ensuite aux abords de l’église et s’étend dans le village. On y vient en famille, souvent à bord d’autobus plein à craquer chaque année. Beaucoup y viennent pour déguster des mets typiquement mauriciens, tels qu’un salmi de cochon marron (sanglier), du civet de cerf, de lièvre, du tangue (hérisson), entre autres.

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour