- Publicité -

Feu à Mare-Chicose : des habitants de Plaines-Wilhems préoccupés par l’odeur de fumée

« Pe gagn loder lafime parti kot mwa », relate un habitant de Floréal, dans les hautes Plaine-Wilhems, ce vendredi 25 novembre. Ces voisins ont également été levés par cette odeur de fumée.

- Publicité -

D’autres témoignages similaires ont été postés sur les réseaux sociaux, notamment d’habitants de Vacoas. Ils se disent préoccupés et demandent si la fumée ne provient pas de l’incendie de Mare-Chicose.

Au niveau des autorités, on demande aux habitants de porter plainte à la police de l’environnement si l’odeur persiste. Les vérifications nécessaires seront effectuées sur place par la suite.

Le sinistre continue de faire rage au centre d’enfouissement de Mare-Chicose. L’évolution de la situation sur le terrain indique que le feu ne sera pas circonscrit avant plusieurs jours.

Le National Environmental Laboratory (NEL) du ministère de l’Environnement a mené des tests sur la qualité de l’air et soutient que « les tests n’ont décelé la présence d’aucun élément toxique ».

Les tests concernent les localités à proximité, dont Rose-Belle, Union-Park, New-Grove, Deux-Bras ainsi que Cluny.

Le ministre de l’Environnement, Kavy Ramano, se voulant rassurant, affirme, pour sa part, que « la situation reste sous contrôle, mais est toujours sérieuse ».

Du côté du National Disaster Risk Reduction and Management Centre (NDRRMC), on souligne qu’un plan d’évacuation a été établi au cas où la situation se détériore.

Selon un pompier, malgré ce déploiement, il est difficile que les flammes soient éteintes avant la semaine prochaine.

Pour l’heure, les effectifs de pompiers restent mobilisés sur les lieux, venant des casernes de Rose-Belle, St-Aubin et Mahébourg. Les soldats du feu se relayent jour et nuit pour arriver à bout de cet incendie.

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour