Une partie de la plage de Flic-en-Flac connaît depuis la semaine dernière d’importantes transformations. La compagnie Onix, à qui le ministère de l’Environnement a confié la responsabilité de remplacer les filaos qui menacent de tomber à n’importe quel moment, a abattu une cinquante d’arbres la semaine dernière.

Un haut cadre du ministère de l’Environnement, proche de ce dossier, explique que « l’abattage des filaos fait suite à la décision d’un comité technique du ministère de l’Environnement de combattre l’érosion comme le recommande le rapport BAIRD. Ces filaos seront toutefois remplacés par des plantes endémiques », s’est-il empressé d’ajouter.

Selon Jimmy Lutchmana, l’un des responsables des travaux pour la firme Onix, les travaux pourraient s’achever vers la fin de juillet. « Nous allons tout mettre en œuvre pour terminer les travaux au plus vite », a-t-il confié au Mauricien.
Une autre source soutient que la Beach Authority va prendre les dispositions pour placer un cordon de sécurité autour du périmètre où se déroulent les travaux et pour que les automobilistes ne garent pas leurs voitures à cet endroit.