La Federation of Public Sector and Other Unions (FPSOU) déplore les tergiversations autour de la date d’application du rapport du PRB et du remboursement des Sick Leaves. La fédération fustige aussi la politique de recrutement sur la base de «get figir» dans certains secteurs. Rashid Imrith, le président, invite le Premier ministre, Pravind Jugnauth, à réagir et à ne pas laisser les hauts fonctionnaires le « mettre à dos » avec 85 000 fonctionnaires.
Certains hauts fonctionnaires sont en train de « paralyser la machinerie gouvernementale » ainsi que les relations industrielles. Tel est l’avis de Rashid Imrith, président de la FPSOU, qui demande à Pravind Jugnauth d’agir. « Le Premier ministre est devenu l’otage d’un groupe de hauts fonctionnaires. Nous lui lançons une invitation pour sortir de cette emprise », dit-il.

En cause : les tergiversations autour de la date d’application du rapport du PRB, le remboursement des sick leaves pour l’année en cours et le recrutement sur la base de « get figir », dans la fonction publique. Rashid Imrith explique que ces questions avaient été abordées lors d’une réunion avec le Chef de la Fonction Publique, Nayen Koomar Ballah, en présence du Secrétaire de la Fonction Publique, Swaminathan Ragen, le 9 juillet. « Nous avons attendu jusqu’au 22 octobre et nous n’avons reçu aucune réponse. Raison pour laquelle nous avons écrit au Premier ministre lui demandant de respecter son engagement. Car la question de l’application de la date du rapport du PRB avait été soulevée lors des discussions concernant les Rs 1000 d’avance à partir de janvier 2020, entre lui et la fédération. »

Rashid Imrith affirme avoir reçu une lettre de Nayen Koomar Ballah, le 12 novembre, l’informant que la date de l’application du PRB n’a pas encore été décidée. Il avance également que dans la conjoncture, avec la crise provoquée par la COVID-19, les fonctionnaires sont disposés à faire des concessions sur les arrérages. « Au lieu de gain financier, donnez-leur des Treasury Bonds, comme on avait fait par le passé.» En revanche, la fédération insiste pour que le prochain rapport du PRB soit applicable à partir de janvier 2020 car, dit-il, un paiement de Rs 1000 est déjà effectif aux fonctionnaires à partir de cette date.

Par ailleurs, Rashid Imrith souhaite également que Pravind Jugnauth préside le comité tripartite sur la compensation salariale. « L’année dernière, quand les hauts fonctionnaires avaient accepté une compensation à Rs 180, le Premier ministre a dû venir rectifier le tir pour proposer Rs 300,» dit-il.