- Publicité -

Formation : Les USA soutiennent Maurice dans la transparence budgétaire

Dans un souci de soutenir Maurice dans le processus de l’élaboration du budget et sur l’importance de la transparence budgétaire, l’ambassade des États-Unis, en collaboration avec Transparency Mauritius, a facilité l’organisation d’ un atelier de travail jeudi à l’intention de jeunes leaders. Ce soutien des États-Unis est rendu possible grâce au Fiscal Transparency Innovation Fund (FTIF) du département d’État américain.

- Publicité -

Cet atelier de travail fait suite à une formation virtuelle de trois jours réunissant 30 jeunes leaders sur le processus d’élaboration du budget et l’importance de la transparence fiscale. Tenu au mois de juillet, cet atelier de travail était axé sur l’amélioration de l’efficacité, de la transparence et de la responsabilité du budget national. Ces 30 participants ont été formés par Michael Castro, un consultant américain international ayant de l’expérience dans le domaine de la transparence budgétaire, la participation et la responsabilité.

Lors de cet atelier, les participants devaient rédiger un budget national fictif en utilisant les outils et les techniques du webinaire. L’ancien directeur du budget, Ashok Aubeeluck, et Brinda Dabysing, Senior Financial Sector Specialist à la Banque mondiale et membre du conseil d’administration de Transparency Mauritius, étaient aussi présents. Leur rôle était d’agir en tant que mentors pour cet atelier de simulation.

Un manuel rédigé par Michael Castro sur l’amélioration de l’efficacité, de la transparence et de la responsabilité du budget national a également été lancé au cours de l’atelier. Le manuel offre une analyse détaillée du processus budgétaire à Maurice et des conseils pratiques sur la manière d’améliorer la responsabilité sociale par le biais d’un plaidoyer budgétaire axé sur les besoins. Ce manuel sera distribué aux étudiants de l’université de Maurice et de l’université de Technologie de Maurice.

Prenant la parole lors de cet atelier de travail, la chargée d’affaires de l’ambassade américaine, Judes E. DeBaere, a dit espérer que ce projet est « un premier pas vers la formation de futurs dirigeants mauriciens qui deviendront des champions engagés de la bonne gouvernance et de la transparence dans leur pays ». Et d’ajouter : « La transparence dans la manière dont le pouvoir est assumé, la manière dont les ressources publiques sont dépensées et la façon dont les projets nationaux sont mis en œuvre aident une société à prospérer et à atteindre son plein potentiel. Les États-Unis et l’île Maurice partagent l’objectif de promouvoir la transparence fiscale, et l’ambassade des États-Unis est fière de faciliter ce projet, mené par Transparency Mauritius. »

De son côté, Rajen Bablee, directeur exécutif de Transparency Mauritius, est d’avis que les jeunes doivent être au-devant de la scène s’agissant du changement mondial et de l’innovation. « En leur donnant les moyens d’agir, ils peuvent être des acteurs clés du développement et de la paix. Faisons en sorte que tous les jeunes aient la possibilité de participer pleinement à la vie de leur société. Le motif du budget et de ses élaborations doit être compris et les citoyens doivent être équipés pour savoir et être en mesure de poser des questions », a-t-il dit.

Depuis son établissement en 2012, le FTIF du département d’État des États-Unis soutient plus de 65 pays dans la transparence budgétaire, aide à faire progresser la gestion des finances publiques et à renforcer la transparence en matière d’octroi de permis et de contrats dans le domaine de l’extraction des ressources naturelles. La formation, l’atelier de simulation et la publication du manuel sont soutenus par le FTIF du Département d’Etat américain. Ces financements s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés depuis plusieurs années par le gouvernement américain à travers le monde pour promouvoir la bonne gouvernance, la démocratie et la transparence. Un montant de USD 40 millions a été décaissé pour les différents projets.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour