- Publicité -

Formation post-secondaire : Démarrage de Polytechnics Mauritius à Rodrigues

Une antenne de Poytechnics Mauritius démarre ses activités à Rodrigues en vue de permettre aux jeunes de l’île de poursuivre leur formation. En prélude au lancement des cours en ce début de semaine avec une vingtaine d’étudiants, une Induction Training a été organisé en fin de semaine dernière.

- Publicité -

Le Chief Executive Officer, Matabadul, souligne que l’importance du programme de formation de Polytechnics Mauritius pour les jeunes qu’ils soient à Maurice ou à Rodrigues.

« Je suis très enthousiasme et content de ce développement pour Rodrigues. Et en même temps, les aspirants étudiants rodriguais pourront entreprendre des placements à Rodrigues pour acquérir des expériences avec des entrepreneurs de l’ile. Ils pourront aussi poursuivre leur formation à Maurice s’ils souhaitent avancer dans leurs études au niveau supérieur, » déclare-t-il à cette occasion.

«  C’est une formation offerte spécialement aux Rodriguais et ils pourront faire le va-et-vient entre Rodrigues et Maurice notamment ces étudiants après avoir terminé leurs diplômes pourront continuer à Maurice et à l’international aussi » souligne le CEO de PML.
A Rodrigues, l’antenne de Polytechnics Mauritius est placée sous la responsabilité Reena Padama, travaillant en étroite collaboration avec le CEO pour assure le bon déroulement des opérations. Cette initiative a été mise en place en partenariat avec la Commission de l’Education et la Rodrigues Regional Assembly. Le démarrage des constitue une première à Rodrigues.

La rénovation du campus de Citron Donis sera la prochaine étape majeure avec pour ambition de procéder à la refonte du secteur de la formation technique et professionnelle pour le développement d’une main-d’œuvre qualifiée requise dans des domaines jugés d’une grande importance pour le développement socio-économique de Rodrigues.
Plusieurs programmes de niveau de diplôme dans les domaines de la cyber sécurité, des médias interactifs et numériques, de la gestion des loisirs et logistique industrielle sont prévus au Centre de développement des Ressources humaines Antoinette Prudence à Malabar et au Centre d’excellence TIC à Port-Mathurin.

De son côté, la commissaire de l’éducation, Franchette Gaspard Pierre-Louis, déclare qu’« ensemble, nous faisons l’histoire. Je suis vraiment contente aujourd’hui après Vatel, le Lycée agricole, la NCCI, nous sommes partenaires avec le Polytechnique de Maurice en lien avec la vision de la RRA. »

Elle a aussi expliqué l’intérêt d’avoir un campus ici à Rodrigues qui sera très bénéfique pour les étudiants de l’île afin que ces derniers ne se sentent pas loin de leurs familles. « L’objectif l’Assemblée Régionale est de donne la chance aux jeunes de Rodrigues de se former. C’est un pas dans la formation post-secondaire. Nou pe donn loportinité  a ban jeune qui pan gagn 5 kredit. Li normal qui pa tou ze, ki anvi fer HSC. Kuma ene guvernma responsab, li inportan ki nou mett fasilité pou ki nann zen develope dan tu domenn », a-t-elle poursuivi.

En fait chaque année, environ 250 jeunes filles et garçons, participant aux examens, ne parviennent pas à décrocher les cinq Credits pour accéder au HSC. « Au niveau du gouvernement régionale, nous avons la responsabilité de préparer les jeunes et le chef commissaire a toujours dit que nous les Rodriguais, nous avons la même capacité que les Français, les Anglais et les Américains. Cette formation permettra aux jeunes d’avoir l’expérience et la compétence voulues », a poursuivi la commissaire de l’Assemblée Régionale de Rodrigues.

Franchette Gaspard Pierre-Louis a énuméré les avantages offerts par la RRA, soit la pris en charge des Administration Fees de ceux inscrits à l’Université de Maurice, un Lap Top à chaque étudiant aussi bien que d’autres facilités. Quelque 450 jeunes Rodriguais sont en formation post-secondaire ou poursuivent des études universitaires dans différents domaines à Maurice. Avec la pandémie de Coronavirus, le gouvernement régional doit se pencher sur le cas de ces jeunes.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour