C’est au triangle de Réduit que le nouveau collège pour la formation des fonctionnaires sera construit. Seules les compagnies mauriciennes enregistrées au Contruction and Industry Development Board (CIDB), des Joint-Ventures mauriciens ou encore des compagnies indiennes opérant à Maurice et enregistrées auprès du CIDB peuvent concourir à un exercice d’appel d’offres pour la construction de ce collège, tant attendu par les fonctionnaires. Le projet, financé à partir d’un “grant” du gouvernement indien,  consiste en la construction d’un block académique de trois étages.

Deux autres étages seront consacrés à d’autres services. Le projet occupera une superficie de 3 734 mètres carrés. L’enceinte du collège sera clôturée et un “gate post” sera aussi installé. La construction d’un auditorium est aussi une option qui fait partie du projet. En prélude du lancement d’un exercice d’appel d’offres, un “pre-bid meeting” a été fixé pour le 14 juin prochain sur le site de construction à l’intention des compagnies qui souhaitent participer à l’exercice d’appel d’offres.

Le ministère de la Fonction publique, qui est l’initiateur de ce projet, pense que ce nouveau collège sera en mesure de dispenser des cours de formation à un grand nombre de fonctionnaires répartis dans divers départements. « The Government has decided to construct a Civil Service College which will provide necessary infrastructure for the development of Human Resource of the different governmental organisations in the country. The project would comprise of the setting up of an appropriate physical infrastructure incorporating the academic sections and associated facilities to constitute a high class, fully functional Civil Service College », lit-on dans un document officiel relatif à ce projet. 

La Federation of Parastatal Bodies and Other Unions, qui a eu vent de la concrétisation, demande au gouvernement de dispenser des cours de formation également aux employés des corps para-étatiques dans le nouveau collège destiné aux fonctionnaires.