Geler l’entrée en opération de l’Institute of Technical Education and Technology (ITET). C’est ce que réclame un front commun constitué de l’Union of Staff of the Mauritius Institute of Training and Development (USMITD), de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions et de la Mauritius Trade Union Confederation. Lors d’une rencontre avec la presse, les différents dirigeants ont soutenu que si cet institut « est censé remplacer le Mauritius Institute of Training Development (MITD), dans la forme, on est en train de mettre la charrue avant les bœufs ».

Ils réclament ainsi la tenue d’une table ronde « afin d’éclaircir certaines zones d’ombre ». Et de poursuivre : « Au lieu d’avoir un bâtiment à lui, l’ITET est en train tout simplement de “hijack” les Training Centres du MITD. » Sailendra Makhan, président de l’USMITD, « le MITD est constitué d’un seul grand centre de formation, en l’occurrence  le Sir Kher Jagatsingh Training Centre, et de quelques petits centres de formation ». Et d’ajouter : « Le MITD est en train de convertir des ex-Prevocational Training Centres en des centres vocationnels, dont les infrastructures laissent à désirer. En outre, le MITD ne garantit pas qu’il pourra absorber tout le personnel des grands centres de formation. »

Le 24 août dernier, le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, a effectué une visite dans les centres de formation qui tomberont sous la tutelle de l’ITET. Lorsqu’il se trouvait dans un de ces centres, à Port-Louis, une lettre lui avait été adressée, laquelle faisait état des aspirations des travailleurs ainsi que de la nécessité de mettre à niveau les centres de formation et de compenser les travailleurs du MITD travaillant pour le compte de l’ITET. « The ITET is responsible for technical and technology education and the MITD is responsible for training, but it is not known as to which institution is responsible for vocational education. MITD staff are presently working for ITET centres. If these staff are on loan to the ITET? Why are they do not being remunerated/compensation for same? (…) Our union is therefore requesting that; approprietate allowances to be paid to MITD staff presently working for ITET, MITD to set training centres of standards equivalent to large training centres or better, the MITD not to start tripping the large training centres, be in terms of equipment or staff, to reconsider whether the five large training centres of the MITD should move as whole or partly to the ITET. Our union believes that the ITET whould not be needing so much of space representing the whole of the five training centres, at least for the time being »,  soutient ainsi Sailendra Makhan dans le document.

Pour le président de la FBOU, Deepak Benydin, « tout semble indiquer qu’on est en train de mettre la charrue avant les boeufs avec la création de l’ITET ». Le personnel du MITD devant travailler pour cette institution « est désormais appelé à faire la demande pour un emploi à l’ITET, qui ne dispose par ailleurs toujours pas d’un directeur ».