L’origine pourrait être du poisson ou des appâts avariés, selon les pêcheurs

Le diesel à bord du bateau de pêche taïwanais qui a pris feu la semaine dernière a été pompé. À présent, c’est une forte puanteur qui s’est répandue dans la région de Fort William. Selon les pêcheurs qui ont été sur les lieux, l’odeur pourrait provenir de la chambre froide, mise hors service par l’incendie, et plus précisément de poissons ou d’appâts restés à bord tout ce temps.

Le FV Ruey Chien Tsai 112, bateau de pêche battant pavillon taïwanais, a pris feu dans le port mardi dernier. Comme il est en fibre de verre et qu’il avait 65 tonnes de diesel à bord, les pompiers ont eu beaucoup de mal à venir à bout de l’incendie, soit au moins trois jours. Même si les autorités portuaires avaient pris l’initiative de remorquer le bateau jusqu’à Fort William, dans un lieu comblé, les pêcheurs de la localité qui ont eu l’occasion d’aller sur les lieux témoignent qu’il y a tout de même des traces d’hydrocarbures sur l’eau et les rochers.

Il nous revient qu’avec l’amélioration du temps, les autorités ont entrepris le pompage du mazout qui était toujours à bord. Des barrages sont toujours placés autour du bateau afin d’éviter de polluer davantage cette région. Mais pour l’heure, ce qui préoccupe le plus, c’est l’odeur nauséabonde qui se dégage du FV Ruey Chien Tsai 112. Selon les pêcheurs, il y avait sans doute du poisson ou des appâts à bord lorsque le feu a éclaté. Et comme l’incendie a duré plusieurs jours, personne n’a pu s’approcher du bateau pour les retirer. De même, la zone autour du bateau de pêche a été décrétée Restricted Area.

Les pêcheurs craignent que le contenu avarié de la chambre froide ne provoque encore plus de pollution dans la région. « On fait un appel aux autorités pour faire enlever cette pourriture, car cela incommode énormément dans la région. » Ces derniers lancent également un appel aux autorités pour que toute la lumière soit faite sur l’origine de l’incendie, de même que sur la quantité de carburant à bord. « Ces bateaux pêchent dans notre zone économique exclusive. Il faut s’assurer qu’ils ne représentent pas un danger pour notre environnement. Un bateau de ce type était-il autorisé à avoir autant de diesel à bord ? Quelle est la capacité de son réservoir ? », se demandent les pêcheurs.

Selon le constat sur place, la partie arrière du FV Ruey Chien Tsai 112 a été très endommagée par le feu. En revanche, la partie avant, qui comprend notamment la chambre froide, n’a pas été touchée. Rappelons que les autorités ont placé un cordon de sécurité autour du site et que le public n’y a pas accès. Seuls les pêcheurs qui sont passés par la mer ont pu voir de près l’état du bateau de pêche, ainsi que le mazout qui s’est répandu après l’incendie.