Le ministère de la Santé a recensé, du 21 au 27 décembre dernier, 397 cas de la gastro-entérite. Et la semaine précédente, soit du 14 au 20 décembre dernier, le nombre enregistré était de 525. Selon des sources au ministère, le climat actuel, soit la chaleur et l’humidité, favorise l’accroissement des microbes et bactéries. Le public est avisé de prendre ses précautions en ce moment, surtout en achetant de la nourriture dans les rues.

Du 21 au 27 décembre dernier, 397 cas de la gastro-entérite ont été enregistrés dans les cinq hôpitaux régionaux du pays. En revanche, la semaine précédente, le nombre de cas enregistré était de 525, ce qui démontre une baisse cette semaine. « Nous avons certainement enregistré une baisse dans le nombre de cas de la gastro-entérite, mais les précautions sont toujours de mise. Tous les ans, en cette période, nous constatons une tendance augmentant. Deux éléments principaux provoquent cette hausse en cette période. D’abord, le climat actuel, soit la chaleur et l’humidité, favorise l’accroissement des microbes et des bactéries. Ensuite, une mauvaise alimentation en cette période de l’année est très ordinaire. Le public doit faire bien attention à ce qu’il mange en cette période », affirme une source autorisée du ministère de la Santé.

La chaleur et l’humidité, selon notre source, favorisent la contamination des produits alimentaires, principalement les œufs, les produits laitiers, les volailles, les poissons, les fruits de mer et la viande. « Généralement, les consommateurs sont contaminés par la salmonelle, qui se répand rapidement dans la nourriture avec la chaleur. En ce comment, les Mauriciens consomment beaucoup de fast-food, notamment de la nourriture vendue dans les rues. Si la nourriture est contaminée, la possibilité d’être atteint de la gastro-entérite est plus forte. De ce fait, nous demandons au public de faire bien attention à ce qu’il mange en cette période. Les précautions sont aussi bien nécessaires à la maison », soutient notre source.

Les personnes les plus vulnérables à la gastro-entérite sont les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les patients atteints de maladies chroniques. Notre source explique de plus que la gastro-entérite se manifeste par des nausées, des vomissements, de crampes abdominales, d’une fièvre modérée, d’une perte d’appétit et de fatigue, entre autres. « Les premiers symptômes se présentent entre 12 et 36 heures après avoir consommé un aliment contaminé, notamment par la salmonelle. Dès que les premiers symptômes apparaissent, il est conseillé de se rendre à l’hôpital ou d’aller voir un médecin. L’automédication est vivement déconseillée. Il faut aussi se réhydrater régulièrement », soutient-elle.

Par ailleurs, notre source avance qu’il y a plusieurs conditions à respecter pour ne pas attraper la gastro-entérite. « Il faut privilégier les repas fraîchement préparés. En cette période, la tradition veut que les Mauriciens fassent des “barbecues parties” en famille. Il faut donc s’assurer que le poulet soit bien cuit. Il faut aussi se laver régulièrement les mains avec du savon et de l’eau. Il est recommandé d’utiliser des différents “chopping boards” pour différents aliments afin d’éviter la contamination. Il ne faut pas laisser les repas fraîchement préparés plus de deux heures à température ambiante. Le public est aussi avisé de consommer de la mayonnaise fraîchement préparée. Quand il fait chaud, les gens aiment consommer des glaces, des glaçons râpés et des “piksidou”, entre autres. Il faut ainsi s’assurer que ces produits ont été préparés avec de l’eau potable. Enfin, il est conseillé de couvrir tous les aliments, car la chaleur invite également des insectes et des mouches », explique-t-elle.