11 jours. C’est ce qu’il aura fallu aux membres de la General Taxi Owner’s Union pour se faire entendre par les autorités.

Ils protestent contre la décision du gouvernement de permettre à seulement deux tour-opérateurs de transporter des voyageurs qui gagnent notre île, et réclament une table ronde avec les autorités pour trouver une solution.

Des négociations avec le ministère du Transport débuteront finalement cette semaine. Annonce faite par Rama Valayden, leur représentant légal, ce dimanche 25 juillet lors d’un rassemblement à Plaine-Magnien.

Par le biais d’une lettre, le ministre Alan Ganoo leur demande de faire parvenir leurs propositions d’ici ce mercredi. « Nou propozision, se aplik lalwa kouma bizin », a fait ressortir l’homme de loi face à la presse. « Nous demandons aux autorités concernées de trouver une solution »,  a ajouté Asraf Ali Ramdin, président de la General Taxi Owner’s Union.

Pour rappel, ils sont quelque 72 taximen à réclamer des éclaircissements sur le fait de ne pas pouvoir opérer normalement malgré la réouverture des frontières.