Les Mauriciens vivant à l’étranger ne sont pas insensibles aux problèmes de leurs compatriotes qui n’ont pas un logement décent comme c’est actuellement le cas pour les squatteurs qui ont été délogés à Pointe-aux-Sables et à Riambel notamment, et qui attendent toujours d’avoir un abri. D’où l’initiative de Doreen Wilson, une des nombreuses Mauriciennes établies en Australie, plus précisément à Melbourne, pour une levée de fonds en vue de venir en aide à ces Mauriciens en demande urgente d’un logement.

La distance n’a en rien entamé les liens qui unissent la diaspora avec le pays. Et les donateurs ont été nombreux à contribuer. La somme récoltée, Rs 117 154 a été envoyée au père Mongelard et à la Platform Sitwayen : Draw a Enn Lakaz. A ce jour, plus de Rs 200 000 ont été récoltées auprès des Mauriciens établis en Australie. Ces donations permettront d’aider en premier lieu les ex-familles squatteuses de Pointe-aux-Sables et de Riambel à régler leur dépôt pour qu’elles puissent faire l’acquisition  d’un logement auprès de la NHDC, explique le père Mongelard, qui se dit «heureux de voir cet élan patriotique. On ne peut qu’apprécier de voir les Mauriciens touchés par ce qui se passe dans leur pays et qui contribuent pour que ces familles, qui vivent dans des conditions difficiles, avec des enfants de surcroît, puissent avoir droit à un logement décent», dit-il.

Ces levées de fonds en Australie résultent d’un gros travail de personnes généreuses qui veulent voir progresser leur prochain et leur donner la chance d’avancer sainement dans la société, souligne le père Mongelard qui salue bas ce geste de générosité.