Le ministre de la Fonction publique mise sur cinq indicateurs clefs de performance pour la transformation de ce secteur et promouvoir l’intégrité. Il s’agit de la formation, la mise en application du nouveau e-HR system, la sécurité dans les bâtiments publics, la prescription des Schemes of Service et la bonne gouvernance.

Au chapitre de la formation, le ministère de la Fonction publique lance un appel pour que le budget consacré à la formation dans les ministères et départements de la fonction publique soit utilisé à 100% pour améliorer la performance des fonctionnaires.

La lettre-circulaire émise, en début de semaine, le Secretary for Public Service, Bozrajsingh Bhoyramboli, souligne que la phase 1 du e-HR système a déjà été complétée au ministère de l’Information technologique et il exhorte tous les ministères et départements de la fonction publique à lui emboîter le pas en transférant les données de l’ancien système dans le nouveau. Les Supervising Officers doivent s’assurer que les immeubles publics sont conformes aux normes de sécurité.

En vue de promouvoir la gouvernance, le SPS suggère qu’au moins 75% des recommandations d’un rapport préparé avec l’assitance de l’Independent Commission Against Corruption soient appliquées. Le ministère aura la responsabilité de surveiller la mise en œuvre des indicateurs de performance clés dans les différents ministères. À cet égard, le Public Sector Transformation Bureau mettra à la disposition des ministères des Desk Officers pour donner des conseils sur la mise en œuvre de ces cinq indicateurs de performance.

Réagissant à la publication de cette circulaire, Narendranath Gopee, président de la Federation of Civil Service and other Unions (FCSOU), a souligné que le SPS a eu raison de dire qu’il faut utiliser au maximum le fonds mis à la disposition des ministères pour la formation. Très souvent, a-t-il, des ministères sont appelés à retourner ces fonds à la veille de la présentation du budget national. « Nous disons de notre côté que chaque ministère devrait être équipé d’un Training Manager. Les Training Managers doivent répondre à un General Manager pour assurer un suivi sur la formation », a-t-il affirmé.

Parlant du transfert des données dans le nouveau système pour la gestion des ressources humaines, il a rappelé que le gouvernement a investi des millions dans un système qui a été finalement mis au frigo. Il se demande si le nouveau système va réellement « serve the purpose » quand on sait que projet « a pris cinq ans pour se stabiliser ».

Le président de la FCSOU a dit apprécier que le SPS ait mis l’accent sur la sécurité au travail et souhaite dans ce contexte que tous les bâtiments publics disposent de Fire Certificates. En ce qui concerne la bonne gouvernance, Narendranath Gopee a souligné qu’on aurait dû savoir quels sont ministères qui doivent suivre la bonne gouvernance pour éviter la fraude et la corruption. « La circulaire est très trop générale sur ce chapitre », a-t-il conclu.