La Green Reparations Foundation (GRF), créée pour lutter contre les crimes de l’esclavagisme et pour demander réparation pour les descendants d’esclaves, compte se rassembler devant le Mauritius Turf Club (MTC) pour « met li divan so bann responsabilite », avance Didier Michel, secrétaire de cette fondation. Le 23 août est décrété Journée internationale du souvenir de l’abolition de la traite négrière par l’UNESCO. Dans cette optique, la GRF compte mener une manifestation pacifique en mémoire à cette période de l’histoire.

La fondation a alors décidé de se rassembler au Champ de Mars, devant la MTC, « parski bizin raple ki MTC inn kree an 1812 pandan peryod angle. MTC bizin fer fas a so responsabilite pou sa parti listwar kot li ti prezan », a soutenu Didier Michel. Ce dernier a aussi fait part que la GRF avait tenté d’entrer en contact avec la MTC dans le cadre de ses représentations pour la lutte des descendants d’esclaves, avec une correspondance datée du 19 mars 2020 « mais aucune réponse jusqu’à l’heure », déplore Didier Michel.

Par ailleurs, cette nouvelle rencontre entre membres de la Green Reparations Foundation fut l’occasion de rappeler la lutte menée également par les Verts Fraternels pour la cause des descendants d’esclaves, mais aussi contre la misère et pour la justice sociale et la reconnaissance de la langue Kreol. De rappeler que cette lutte « pour la vérité s’est toujours faite dans le respect des autres et dans la non-violence ». La GRF se donne aussi comme objectif de retracer l’arbre généalogique des descendants d’esclaves.

Par ailleurs, la GRF a déploré le manque de soutien des institutions privées dans leur quête. Et d’ajouter par ailleurs que le bureau du Premier ministre ne leur a pas donné de réponse jusqu’à l’heure quant à une rencontre avec le Premier ministre sur la question de l’esclavage. La GRF a aussi tenu à commémorer la lutte des anciens « qui ont lutté avec nous et qui nous ont quittés ». Hommage notamment à Éli Michel, un des fondateurs des Verts Fraternels et figure de proue de ce parti.