- Publicité -

Grève de la faim de Nishal Joyram : marche de protestation samedi

Le comité de soutien au gréviste de la faim Nishal Joyram prévoit d’organiser ce samedi une marche dans les rues de Port-Louis pour protester contre l’indifférence du gouvernement et des autorités face à la cherté des carburants. La demande a été soumise à la police au nom de l’Association des Consommateurs de l’île Maurice (ACIM) dans une tentative de soutenir la démarche de cet éducateur. C’est ce qu’a indiqué Jayen Chellum. Nishal Joyram en est à son 9e jour de grève sur le parvis de la Cathédrale Saint-Louis aujourd’hui.

- Publicité -

Jayen Chellum, porte-parole du comité de soutien au gréviste, a réitéré l’appel aux automobilistes d’allumer les phares de leurs voitures lorsqu’ils se déplacent. « Loperasion far se pou tou lezour. Alim zot far ziska gayn enn rezilta », a-t-il fait comprendre. Il a également dénoncé une « campagne de Fake News » menée sur les réseaux sociaux pour nuire à l’action entreprise par l’habitant de Souillac, en faisant croire qu’il mettait fin à sa grève de la faim sur le parvis de l’église ou encore qu’il avait consommé du chocolat ces derniers jours.

Le Dr Vasantrao Gujadhur, qui assure le suivi médical du gréviste, est aussi intervenu. « Sa edikater-la ti bien dan so konfor me li pe fer sa akoz li panse ki sa kantite pri lesans pe ogmante-la pa rezonab. Sa afekte tou dimounn. Lagrev lafin se enn dernie rekour protestasion. Enn fason pou dir gouvernma solve sa problem-la. Li pe reprezant lasosiete morisienn », a avancé l’ancien directeur des services de santé publique.

Au sujet de l’état de santé de Nishal Joyram, il a laissé entendre que ce dernier se sent « de plus en plus faible » et commence à perdre des forces. « Li pa pe kapav asize longma. Alonze tou lelon lazourne. So bann mouvma in slowdown. Kan li diboute, li pe gayn vertiz. Se enn soufrans ki li pe pase », a-t-il ajouté.

Des tests sanguins ont en outre été réalisés hier matin pour mieux comprendre où se situe Nishal Joyram d’un point de vue médical après plus d’une semaine sans nourriture. « Mo espere pa ariv li narien. Pa ariv li kiksoz ireversib », a conclu l’ancien responsable du ministère de la Santé.

Les autres intervenants au nom du comité de soutien, notamment Raouf Khodabaccus et Alain Malherbe, ont mis en exergue le manque de réactions du côté de l’Hôtel du Gouvernement ainsi que des autorités depuis le début de cette grève de la faim. « Minis Soodesh Callichurn pe deklar sourd ek aveg. Sitiasion pe deteryore. Divan listwar minis Komers pou responsab si ariv kiksoz, me nou pa swet sa », a fait ressortir l’activiste de Linion Pep Morisien.

Alain Malherbe, qui a soutenu que l’action de protestation de Nishal Joyram concerne tous les Mauriciens, il se dit d’avis que la population, dans son ensemble, doit se montrer solidaire.

Soutien de LPM et des Avengers

L’avocat Rama Valayden ainsi que des dirigeants de Linion Pep Morisien (LPM), notamment Dev Sunnasy et Jean-Claude Barbier, ont exprimé leur soutien au nom de la formation politique et des avocats du groupe Avengers envers Nishal Joyram hier lors d’une visite rendue à ce dernier sur le parvis de la cathédrale Saint-Louis. « Se pa enn grev lafin personel, me pou tou dimounn. Nou pe soutenir li. Avengers se tou kouler politik de lil, sof oranz. Okenn avoka oranz pann donn nou koudme ziska ler. Me zot bienvenu. Nou pe dimann bes pri lesans. Aret fer sanblan met like, alim zot far », a lancé l’homme de loi. Quant à Dev Sunnasy, il dit ne pas comprendre « l’entêtement du gouvernement » à ne pas baisser les prix des carburants. « Enn gouvernman ki pena leker. Ki bien merd ek popilasion. Morisien bizin mobilize pou sa lamars samdi-la », a-t-il déclaré.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour