Charlotte Anik Rachel Pierre, qui succède à Keith Allan aux fonctions de haut-commissaire britannique à Maurice, a présenté sa lettre de créance au Président de la République Pradeep  Roopun, hier, à la State House, à Réduit.

Dans une déclaration à la presse, la Haute-Commissaire a exprimé sa gratitude pour l’accueil chaleureux qu’elle a reçu du Président avec lequel elle avait eu l’occasion de discuter des grandes questions auxquelles le monde, Maurice et le Royaume-Uni sont confrontés alors qu’ils sortent de la pandémie de COVID-19.

Elle a réitéré l’engagement du Royaume-Uni à s’associer à Maurice alors que les deux pays sortent de cette pandémie et apprennent à vivre avec elle.

Les discussions ont également porté sur le défi mondial du changement climatique, la Conférence des Parties (COP 26) prévue à Glasgow en novembre, et les valeurs partagées autour de la démocratie et de la gouvernance. Charlotte Pierre a souligné l’importance de montrer ces valeurs dans un monde qui continue d’être confronté au contraire que l’on peut observer ailleurs dans le monde avec de grands défis, en particulier en Afghanistan.

S’agissant du COP-26, Charlotte Pierre a souligné que le Royaume-Uni est désireux de continuer à s’associer à Maurice pour ses contributions ambitieuses déterminées au niveau national qui seront publiées plus tard ce mois-ci.