- Publicité -

Heritage Resorts organise sa semaine de la gastronomie durable

Vers une nouvelle approche de la haute gastronomie

- Publicité -

Christian Têtedoie, chef étoilé Michelin, est l’invité vedette du Heritage Resorts qui organise sa semaine de la gastronomie durable. Une manière de convier tout un chacun non seulement aux plaisirs de la table, mais aussi à se connecter à la terre nourricière.
Le réchauffement planétaire et le Covid ont prouvé qu’il est temps de préserver l’environnement et de soutenir les communautés locales en valorisant les produits du terroir, et surtout de réduire le gaspillage alimentaire. Une conférence tenue lundi au Heritage Resorts est venue mettre en lumière Bel-Ombre autour d’un premier festival épicurien tout en générant des réflexions sur la manière dont nous mangeons.
Outre d’avoir un environnement à la fois vivifiant et verdoyant, Bel-Ombre offre un cachet d’authenticité. C’est l’endroit par excellence qui sonne comme une ode aux produits du terroir. Comme l’a si bien exprimé Axelle Mazery, Chief Communication Officer de Rogers Hospitality, cet événement cadre avec la nouvelle marque territoriale de Rogers pour Bel-Ombre, qui est “Lamer, Later, Lavi”. Quoi de mieux que d’axer le regard aussi sur une gastronomie durable qui, loin de seulement flatter le palais, pourrait aussi nous amener à nous questionner sur ce qui se trouve dans nos assiettes.

Rogers Hospitality a déjà posé ses marques en mettant en place des actions concrètes pour donner une place de choix aux produits locaux tout en réduisant le gaspillage alimentaire. Xavier Clément, Head of Procurement, explique : « L’application de notre programme de développement durable Now For Tomorrow nous pousse à changer nos habitudes et à nous adapter à des nouveaux procédés. »

Dans la foulée, Axelle Mazery dira que depuis octobre 2021, Rogers Hospitality a renforcé son engagement en offrant des séjours neutres en carbone au sein de ses établissements Heritage Resorts en compensant l’intégralité des émissions de CO2 inévitables d’un séjour. Depuis le début de cette année, tous les fruits, légumes, volaille, viande consommés dans ces établissements proviennent de fermiers, producteurs mauriciens ou des partenaires régionaux de l’océan Indien.

De plus, selon Axelle Mazery, l’idée est de pouvoir recycler 75% des déchets d’ici fin 2022, tout en s’engageant dans un projet pilote mené avec le label The Pledge et Food Wise pour réduire le gaspillage alimentaire dans les hôtels. « Pour l’économie circulaire, nous embouteillons notre eau de table et cela nous a permis d’éviter 30 tonnes de déchets plastiques depuis le début du projet. Les produits soins en chambre sont faits de 97% d’ingrédients naturels. Tous nos hôtels sont “Green Key certified” à ce jour. »

Générer des réflexions sur la manière dont nous mangeons

Clifford Pierre-Louis, General Manager Heritage Awali Golf & Spa Resort, parle de l’élaboration d’un plan d’action avec pour la création d’une core team englobant tous les chefs de cuisine, les directeurs de restauration, les General Managers des business units et le Chief Procurement Officer avec pour point d’ancrage de comprendre le sens du terme gastronomie durable.

La formation à l’Institut Escoffier a permis cette découverte en regroupantr tous les composants de la gastronomie durable tel que le préconise le chef Christian Têtedoie. Cette formation en cuisine, selon Clifford Pierre-Louis, leur a permis de revoir leur carte, de penser local et régional, de former des brigades et de mesurer et contrôler les progrès. « Le chef Têtedoie nous a transmis les rudiments de la cuisine durable, à la fois innovante, fraîche, instinctive, respectueuse de la tradition des pays, de la cuisine en lien direct avec les productions locales gourmandes, végétale et surtout d’une cuisine responsable avec une gestion des portions correspondant au juste besoin nutritionnel des personnes. »

L’idée de la venue de Christian Têtedoie, chef étoilé français sacré meilleur ouvrier de France en 1996 qui a aussi reçu deux étoiles au Guide Michelin, est de fédérer les chefs et gastronomes mauriciens autour d’une cuisine de notre terroir. Ce qui a eu pour effet l’organisation d’un concours locavore mis en place par le Heritage Resorts-Heritage Le Telfair, Heritage Awali, C Beach Club, Heitage Golf Club, le château de Bel-Ombre et qui a permis au chef Kristnen Ruttun du C Beach de se démarquer pour une formation à Lyon sous la férule du chef Christian Têtedoie. Raoul Maurel, Chief Operations Officer de Heritage Resorts, évoque, pour sa part, la célébration de nos produits issus du terroir mauricien. D’où le but de ce festival ancré dans la gastronomie locale.

Depuis 2011, Christian Têtedoie est le président de la plus grande association de chefs français, les Maîtres Cuisiniers de France, œuvrant pour la promotion de la gastronomie française dans le monde. En 2021, il a reçu l’étoile verte Michelin. Cette nouvelle distinction, créée par le Guide Michelin, récompense les chefs qui ont adopté des normes éthiques et environnementales pour rendre leur cuisine plus durable, en privilégiant les circuits courts et les produits locaux et de saison issus d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Pour ce chef étoilé, il est plus que temps de se pencher sur une question cruciale : qu’en est-il de la restauration durable et des enjeux de demain ? Il est d’avis qu’une assiette devrait être bien équilibrée et nutritionnelle.

Ce premier festival épicurien durable mettant en lumière Bel-Ombre en tant que destination culinaire vient du coup valoriser le travail en amont des chefs locaux tout en faisant prendre conscience aux Mauriciens de la diversité des riches offres agricoles de la région. Le Heritage Resorts marque un grand coup en ne prônant que des produits locaux au Heritage Resorts. « Nous sommes convaincus que Heritage Resorts est à l’avant-garde d’une nouvelle approche de la haute gastronomie et nous avons hâte que nos clients découvrent les plats spectaculaires élaborés », confie Raoul Maurel.

Avec tous les mariages surprenants en cuisine dont le macaron au salmis de cerf et margoz, de la bigarade revisitée en sorbet, Heritage Resorts vient démontrer que nos terres renferment de précieux trésors et qu’un brin de créativité et d’originalité dans l’art culinaire peut apporter cette révolution culinaire durable tant souhaitée.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour