La Hindu House a rendu un vibrant hommage, jeudi, à la policière Dimple Raghoo, percutée, traînée sur plusieurs mètres par des trafiquants de drogue présumés le 24 novembre à Beau-Vallon, lors d’une opération de “controlled delivery”. Cérémonie simple et émouvante qui a vu la participation de la famille de la victime, des collègues de la jeune femme, du vice-président de la République, Eddy Boissezon, des PPS Tania Diolle, Teena Jutton, de la députée Subhasnee Luchmun Roy et Vikram Jootun, du directeur de la MFDC. La jeune policière qui est tombée en pleine mission a été honorée par un “Lost Post”. L’émotion était à son comble lorsque les personnalités présentes ont déposé des fleurs et allumé des bougies auprès de la photo de la défunte.

Asha Ramdhun-Bundhun, la présidente de la Hindu House, s’est dit profondément attristée par la disparition de la Dimple Raghoo, victime de personnes sans scrupule. « Nous sommes encore sous le coup de l’émotion. L’honneur, le courage, la bravoure et le sacrifice, ce sont là les valeurs que Dimple Raghoo a laissées comme héritage en tant que soldat et dont l’île Maurice se souviendra pour longtemps. » Selon elle, le métier de policier est noble et comporte des risques. Et Asha Ramdhun-Bundhun de poursuivre : « En tant que femme constable, Dimple Raghoo a effectué son travail avec détermination, courage et dévotion. Elle restera à tout jamais immortelle dans nos cœurs. Âgée de 38 ans, Dimple Raghoo est morte sur le champ de bataille dans l’exercice de ses fonctions. » La Hindu House a aussi eu une pensée spéciale pour le petit Ayaan, victime de brutalités. Par ailleurs, en collaboration avec la MFDC, la Hindu House lancera un court-métrage sur la maltraitance infantile le 12 décembre à Jin Fei.

Lors de cette cérémonie, Hemandre Kumar Deepchand, secrétaire de la Hindu House, a émis le souhait qu’un insigne soit attribué à Dimple Raghoo l’année prochaine à l’occasion de la fête de l’indépendance. Le DCP, Chandansingh Ramsurrun, a affirmé, pour sa part, qu’une enquête est en cours sur le cas de Dimple Raghoo et que les coupables seront traduits devant la justice. Une minute de silence a été observée et les sœurs de Dimple Raghoo, visiblement encore sous le choc, ont éclaté en sanglots devant la photo de la victime.