Les navettes qui ont été mobilisées pour desservir les différentes stations de tramway sur le trajet Rose-Hill/Port-Louis depuis le début du mois de janvier 2020 ont disparu de la circulation depuis la mi-mars, soit une semaine avant le confinement. Gratuits jusqu’au 29 février, les services de Rose-Hill Transport (RHT), United Bus Service (USB), Triolet Bus Service (TBS) et de la Corporation Nationale de Transport (CNT) sont alors devenus payants le 1e mars.

Selon le constat dressé par Siddharth Sharma, directeur général de RHT, le système des navettes n’était nullement rentable pour les opérateurs, d’où son abandon. « Il ne fait aucun doute, selon Siddharth Sharma, « qu’ il faudra attendre que le tracé soit étendu vers Curepipe pour envisager un retour des navettes et l’éventualité que ce système soit rentable. Des sessions de travail en ce sens avec toutes les parties concernées seraient souhaitables. »

Le directeur de RHT préconise que l’aménagement de plus de park and ride zones devrait être une priorité pour Metro Express Ltd dans la perspective d’inciter les gens à se tourner vers le métro. Sid-dharth Sharma préconise également « la création des péages urbains aux portes des grandes villes, à titre expérimental dans un premier temps, afin d’inciter les gens à prendre le tramway et réduire les bouchons. Nous devons entreprendre des choses au plus vite pour aboutir à un système qui sera bénéfique à toutes les parties concernées. »