Aucune perturbation des coraux n’a été constatée autour de l’île aux Aigrettes et les zones avoisinantes, où poussent les mangroves, suite au déversement des hydrocarbures du MV Wakashio dans le lagon.

C’est ce que révèle l’étude menée par  des experts japonais en collaboration avec le centre Albion Fisheries Resource, the Mauritius Oceanography Institute, l’Université de Maurice et la National Coast Guard.

Les opérations de pompage des restes de fioul dans la salle des machines, de la partie arrière du Wakashio, ont pris fin ce dimanche 23 août. Toutefois, le sabordage de l’épave a été ralenti suite aux mauvaises conditions météorologiques.

Durant l’exercice d’aujourd’hui, les salvors, ont dû perforer les cloisons pour accélérer le processus, nous informe-t-on. Les hélicoptères ont été également dépêchés pour transférer le diesel restant de la salle des moteurs.  C’est ce qu’informe le National Crisis Committee cet après-midi.