Photo d'illustration

Les Agaléens dénoncent un manque de denrée alimentaire au sein de l’archipel situé à quelque 1 200 kilomètres au nord de Maurice. « Bann lartik kouma zonion, lay, pom-deter ek prodwi frigorifie ek sase inn fini », raconte un habitant.

Pour rappel, le MV Trochetia avait mis le cap sur le Sri Lanka pour d’importants travaux de carénage et de réparation. En attendant, les Agaléens s’impatientent et s’inquiètent. Arnaud Poulay, président de La Voix des Agaléens, précise que la semaine dernière, ils n’ont reçu des autorités mauriciennes que du carburant, du sucre, de l’huile et de la farine.

Pour le porte-parole, c’est une stratégie du gouvernement mauricien. « Se enn prev ki pe fer tou pou dekouraz dimounn viv lor zil Agalega. Leta fini abandonn Agalega. An 1985 a 1992, zot ti fer sa ar nou bann paran. Boukou inn kit Agalega inn al viv ayer », déplore-t-il.